Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 13:22

La chapelle Notre-Dame-de-Berven en Plouzévédé. I. L'Arbre de Jessé  du retable de l'autel nord. 

.

Au dessus d'un autel Renaissance du bras nord du faux transept de la chapelle Notre-Dame-de-Berven, le retable dit "de Notre-Dame-de-Berven" est la rencontre de plusieurs thèmes : la Vierge de l'Apocalypse sur un croissant de lune dans une mandorle de rayons d'or et d'étoiles (mais où manque la Démone terrassée) ; l'Arbre de Jessé, avec six rois de Juda et les prophètes Isaïe et Jérémie (mais où manque Jessé et son arbre), et sur les volets les trois Sibylles associées à la Vie de la Vierge (mais où manque les neuf autres Sibylles). Ce choix, qui privilégie comme souvent le culte marial au culte christique, dépend d'une volonté de démontrer que la Mère de Dieu était annoncée, sous l'effet d'un plan divin du Salut, tant dans les Écritures par les Prophètes que par les Prophétesses de l'Antiquité païenne.

Ce premier article décrira les sculptures du coffre (Dieu, La Vierge à l'Enfant, les Rois et Prophètes), alors qu'un second article décrira les trois volets (la Vie de la Vierge et les Sibylles).

.

Ce retable appartient aux  19 Arbres sculptés recensés en Bretagne par le docteur Louis Le Thomas en 1963,  dont 6 en Finistère (Plourin-les-Morlaix, Locquirec, Plounevezel, Plouzevedé/Berven, St-Thégonnec, St-Yvi),  dont 13 comportant une Démone, et 6, comme ici, sans Démone.

Classé au titre d'objet le 10/11/1906, il a été restauré en 2016. Les photos antérieures à cette date montre une organisation un peu différente. 

 

.

 


Voir dans ce blog lavieb-aile des articles consacré aux Arbres de Jessé de Bretagne:

Les sculptures :

Et les vitraux :

.

Et en comparaison avec les œuvres bretonnes :

.

 

.

DESCRIPTION GÉNÉRALE.

Éclairé faiblement par un lustre du meilleur goût (qui me rappelle celui qui masque le vitrail de Chagall dans le déambulatoire de la cathédrale de Metz), c'est un coffre en bois polychrome à volets de 2 mètres sur trois (selon la base Palissy). Comme ce coffre forme un volume de section hexagonale, il se ferme avec, à droite, un seul volet, et à gauche, un double volet dont l'élément extérieur est plus étroit, ces volets s'adaptant au  fronton à trois pans, le pan central étant le plus court.

Le coffre lui-même possède un fond plat, bleu pâle, deux cotés encadrés par des demi-colonnes corinthiennes cannelées ou sculptées de bas-reliefs Renaissance à putti, et un couronnement à trois arcades ajourées et trois acrotères.

On n'y lit aucune inscription et aucune date. La datation de la fin du XVIe siècle peut être déduite du décor Renaissance du couronnement et des colonnes, des chronogrammes portés par l'édifice (1576 sur un portail, 1579 sur une sablière, 1580 sur une fenêtre de la longère), ou   du fait que, selon une délibération des paroissiens de Plouzévédé du 21 juin 1573, l'édifice fut construit par l'atelier du château de Kerjean (actif vers 1570-1580). D'autre part, la présence de trois Sibylles sur les volets renvoie aux Sibylles de la chapelle de Kerjean ( vers 1570) et  de l'église de Pleyben (vers 1571), par le même atelier qui a reçu le nom de Maître de Pleyben. Enfin, le cartouche de cuir découpé au masque de lion, et les volutes du devant de l'autel qui reçoit ce retable ressemblent au décor des sablières de la chapelle de Kerjean. 

 

 

 

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Au centre, dans une mandorle de rayons dorés (certains absents)  et de roses rouges, jaunes ou or, la Vierge tient son Fils sur le bras droit et ses pieds reposent sur un croissant de lune. Cette disposition fait d'elle une Vierge de l'Apocalypse (Ap. 12:1) enveloppée du soleil couronnée d'étoile, et la lune à ces pieds. Dans le contexte du développement de l'Arbre de Jessé, c'est une allusion à l'Immaculée Conception.

L'Enfant, en Sauveur, bénit et tient le globe terrestre. 

Le manteau bleu de Marie, fermé par une chaîne d'or, tombe en lourd plis sur une robe lie-de-vin au décolleté légèrement arrondi.

Les traits du visage, au front et aux sourcils épilés, au long nez et à la bouche petite sur un menton rond et saillant,  sont  songeurs voire tristes.

Je ne manque pas de remarquer la coiffure : c'est un bandeau plissé comme un "chouchou" qui rassemble les cheveux châtains avant d'en laisser flotter les mèches sur les épaules. : comme sur de très nombreuses Vierges ou saintes du Finistère.

.

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Un Arbre de Jessé de Basse-Bretagne adopte le plus souvent une disposition dans laquelle Jessé, ancêtre fondateur de la lignée de David qui mène au Christ selon les évangiles de Matthieu et de Luc, est allongé et voit, dans un songe, un arbre s'élever de son corps : sur les branches s'échelonnent un certain nombre (jusqu'à douze) des rois de Juda tels que David, son fils Salomon, son petit-fils Roboam, etc. 

Comme cette représentation, inaugurée par l'abbé Suger à Saint-Denis au XIIe siècle, illustre la prophétie d'Isaïe 11:1 Puis un rameau sortira du tronc de Jessé, et un rejeton naîtra de ses racines", les artistes ont représenté ce Prophète aux cotés de Jessé. Souvent accompagné du prophète Jérémie, et même de onze autres Prophètes, pour égaler le nombre de rois.

Et comme la prophétie d'Isaïe 7:14  dit "Voici que la Vierge concevra et enfantera   un fils, et on le nommera Emmanuel", la Vierge à l'Enfant devient le fruit ou la fleur sommitale de l'Arbre de Jessé.

Enfin, pour montrer que par cet enfantement, la Vierge permet à l'Humanité d'échapper à la malédiction du Péché, les artistes bretons ont représenté sous le croissant de lune ou sous les pieds de Marie une Démone brandissant la pomme.

Or, ici, nous ne trouvons ni Jessé allongé, ni Démone terrassée.

Pourtant, les commentateurs identifient l'un des personnages encadrant la Vierge comme étant Jessé, l'autre étant alors Isaïe (ou "Abraham").

Néanmoins, si on se réfère à la disposition avant la restauration du retable, nous voyons que les deux hommes debout sont posés sur une boite de rehaussement, qui soutient aussi le croissant de lune.

Pour moi, cette caisse rectangulaire a vraisemblablement pris la place qu'occupait jadis Jessé allongé, voire même une Démone, peut-être détruite par un recteur pudibond.

 

.

.

.

L'une des raisons de mes réticences à reconnaître dans le personnage de gauche Jessé, c'est que celui-ci porte un phylactère, sur lequel était peinte jadis une inscription, ou, du moins, qui renvoie à une prophétie ou une citation biblique. Et l'index dirigé vers la Vierge montre que cette citation trouve son accomplissement en Marie. Or, la Bible n'attribue aucune déclaration semblable à Jessé, le propriétaire de troupeaux.

A l'inverse, cette phylactère pourrait être déroulée par Isaïe (Ecce virgo concipiet et pariet), ou par Jérémie. 

Deuxièmement, ce personnage n'est en rien relié aux bourgeons floraux sur lesquels sont installés les rois. Il ne donne naissance à aucune tige.

Mais la difficulté vient du fait qu'il est couronné. Si cela s'oppose à y voir Jessé (qui est le père du roi David, mais qui n'a jamais été roi lui-même), cela ne permet pas d'y voir non plus un prophète. Zut alors ! Kicéty ? Salomon, dans toute sa gloire ? Notez le turban orientaliste sous la couronne, et les oreillettes hébraïsantes. 

·

À Moncontour, un vitrail du XVIe siècle (1530-1540) montre Jessé assis endormi au centre, entouré de Jérémie à gauche avec l'inscription Jerémie 23:5 Ecce dies veniunt ... "Le temps viendra, dit le Seigneur, où je suciterai à David une race juste" , et d'Isaïe à droite, portant les mots du verset Is. 11:1  [Et egredietur virga  de radice Iesse], Et flos de radice ejus ascendet.

C'est cette disposition courante que je suggère de reconstituer ici.

.

Le prophète Jérémie (?) en roi tenant un phylactère.

 

.

 

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Le prophète Isaïe tenant un phylactère.

.

Le personnage de droite est un Isaïe très convaincant, avec sa longue barbe blanche, son bâton où s'enroule son verset, son bonnet ceint d'un turban, et son regard tourné vers la Vierge. Notez l'amusante position des pieds.

.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Le prophète Isaïe ; la tige brisée de l'Arbre.

Au dessus de la tête d'Isaïe, la base du bourgeon floral qui sert de support au roi David montre sa tige brisée. Cela confirme que ce que nous voyons n'est que ce qui reste de l'Arbre complet. Et renforce ma conviction de la présence de Jessé comme point d'origine des deux tiges droite et gauche.

La tige du bourgeon du coté gauche est brisée également.

.

La chapelle Notre-Dame-de-Berven en Plouzévédé. I. L'Arbre de Jessé du retable de l'autel nord.

.

A droite : le roi David.

On l'identifie facilement avec sa harpe, sa couronne et son sceptre. Les bourgeons floraux de l'Arbre de Jessé se retrouvent dans différentes œuvres, comme sur l'Arbre de Jessé de Burgos.

La barbe sera et le sceptre vont se retrouver chez tous les autres rois, et moins constamment le turban, la robe serrée par une ceinture, la courte pèlerine ou le scapulaire couvrant les épaules.

.

.

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Deuxième roi de Juda à droite.

La tige ou le bourgeon sur lequel il était posé a disparu. Il montre du doigt la Vierge.

.

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 Troisième roi de Juda à droite.

.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Premier roi à gauche.

Une tunique courte, des chausses, des bottes. Une coiffure associant le bonnet, la couronne et le turban.

.

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Deuxième roi à gauche.

Celui-ci tient comme regalia le sceptre, mais aussi le globus cruciger (sans sa croix).

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Troisème roi à gauche.

Celui-ci a choisi de se faire représenter avec son livre de chevet.

.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Le fronton.

Il est caractéristique du style de la seconde Renaissance, avec, sous les arcades, ses cuirs découpés en bandes à enroulement, ses fruits vus par leur base, ses douze putti, et sur les acrotères, ses médaillons tenus par des femmes à demi-dénudés.

Il coiffe le registre supérieur, où Dieu, dans ses nuées privées, reçoit les louanges et la musique de ses anges et bénit les foules.

.

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Dieu le Père.

Sous l'ombrage du fronton, Dieu porte les attributs de sa gloire royale : manteau rouge doublé d'hermine, couronne d'or et orbe.

.

 

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

L'ange portant une palme.

.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

L'ange jouant du serpent.

... ou plutôt une trompe un peu sinueuse (le vrai serpent est doté d'une embouchure nommée bouquin).

.

.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

L'ange jouant de la vièle à archet.

.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Détail des colonnes et de leurs putti.

.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Retable de Notre-Dame-de-Berven, bois polychrome, fin XVIe siècle, transept nord de la chapelle Notre-Dame-de-Berven à Plouzévédé. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

SOURCES ET LIENS.

— LE THOMAS (Louis), 1963, Les Arbres de Jessé bretons, première partie, Bulletin de la société Archéologique du Finistère 165- 196, 1963.

— LE THOMAS (Louis), 1963,  Les Arbres de Jessé bretons, troisième partie, Bulletin de la société Archéologique du Finistère pp. 35-72, 1963.

 

— Photographie Wikipédia de juillet 2012   :

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a0/Plouz%C3%A9v%C3%A9d%C3%A9_%2829%29_N.D._de_Berven_Arbre_de_Jess%C3%A9_01.JPG

— Très belle présentation de la chapelle  sur le site :

http://www.expression-bretagne.com/suiviprojets-bat/PLOUZEVEDE-CHAPELLE/CHAPELLE-ESSAI/chapelle-berven-OK.html

"Le retable de Notre-Dame de Berven se trouve dans le transept gauche. Il se présente sous la forme d'un coffre entouré de 3 volets. La réalisation de cet ensemble est d'inspiration flamande.
Au centre, se trouve la statue de Notre-Dame de Berven, représentée debout, les pieds posés sur un croissant de lune et tenant l'enfant Jésus dans les bras. La Vierge est entourée d'une gloire rayonnante piquetée de roses. A ses pieds, David et Jessé surmontés des rois de Juda présentant une généalogie réduite de Marie.
Deux anges musiciens sont placés de part et d'autre de la tête de la Vierge. Le haut du retable est décoré de petits personnages et de motifs floraux. 
La lecture des volets de gauche doit se faire en regardant simultanément les deux vignettes placées sur la même ligne. A chaque fois, un épisode de la naissance du Christ est évoqué avec, en regard la figure d'une sibylle (prophétesse de l'Antiquité) qui avait annoncé sa venue. De haut en bas, la sibylle d'Erythrée et l'annonciation, la Samienne et la visitation et enfin la Cimmérienne et la Nativité.
Le panneau de droite présente trois scènes de l'enfance de Jésus. De haut en bas, le réveil des bergers par l'ange, l'Adoration des Mages, la Présentation au temple."

 

— Base Palissy :

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palissy_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PM29000833

— Base Palissy après la restauration : 14 clichés du 22 août  2016 :

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/memoire_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_5=LBASE&VALUE_5=PM29000833

 

—COUFFON (René), 1988, Notice sur Plouzévédé :

 http://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/pdf/pdf-Couffon/PLOUZEVE.pdf

 

"A l'autel latéral nord, statue de la Vierge de Jessé (C.), où l'influence allemande est perceptible sur la mandorle, bien que l'oeuvre soit toute bretonne (ateliers de Morlaix) ; elle date de la seconde moitié du XVIè siècle. La Vierge en haut-relief, vénérée sous le nom de Notre Dame de Berven, les pieds sur un croissant de lune, présente l'Enfant Jésus ; tout autour, statuettes illustrant l'Arbre de Jessé. Sur les volets de la niche, six bas-reliefs polychromes : Annonciation, Visitation et Nativité d'un côté, l'Annonce aux bergers, l'Adoration des Mages et Circoncision de l'autre."

— SPREV (avec photos)

http://www.sprev.org/centre-sprev/plouzevede-chapelle-notre-dame-de-berven/

— CHANTONY.FR

 »Niche à volets d'inspiration flamande.  Au centre, se trouve une Vierge en haut-relief qui est debout sur un croissant lunaire. Elle est entourée d'une gloire rayonnante et de roses. Abraham et Jessé sont à ses pieds tandis que les rois de Judée forment un arbre généalogique sur les côtés. Des scènes de la vie de la Vierge sont figurées sur les volets et, à gauche, des sibylles symbolisent l'Annonciation, la Nativité et l'Allaitement. »

http://www.chantony.fr/patrimoine_et_histoire/29_plouzevede.html

.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier - dans Arbre de Jessé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche