Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 22:19

Zonymie des Odonates : les noms du Sympetrum vulgatum (Linnaeus, 1758), "le Sympétrum commun". 

.

 

 

.

 

 

 .

Zoonymie ? L'étude des noms des animaux (zoo). Comme dans Toponymie, Oronymie, Hydronymie, ou Anthroponymie, mais pour les bêtes. 

.

 

 

Zoonymie des Odonates.

 

GÉNÉRALITÉS

ANISOPTÈRES

 

 

 

.

ZYGOPTÈRES

BIBLIO :

.

Résumé.

Sympetrum, Newman, 1833, Ent. mag. , 1:511.. Des deux suffixes grecs σύμπυκνος, sympiezein   "comprimé" et  ἦτρον, êtron "abdomen" : "qui a l'abdomen comprimé latéralement".  En 1833, l'entomologiste britannique Edward Newman répartit les Libellulidae en  quatre genres selon la forme de leur abdomen (-etrum) : les Sympetrum  "à l'abdomen latéralement comprimé"  comme S. vulgatum, les Orthetrum "à l'abdomen parallèle latéralement" comme O. cancellatum et O coerulescens, les Platetrum "à l'abdomen dilaté et aplati" comme L.depressa, et les Leptetrum "à l'abdomen conique et pointu" comme L. quadrimaculata. Seuls les deux premiers genres ont été conservés, mais la distinction par la morphologie de l'abdomen a perdu de sa pertinence.

vulgatum, Linnaeus, 1758, Syst. nat.,543 :   du latin vulgatus, a, um "répandu, commun, ordinaire" (mais non "vulgaire"), en raison de sa fréquence en Europe centrale et du nord-est.

 

— nom commun français : 1°) "La Libellule vulgaire", Olivier 1789 ; 2°) "La Claire", de Villiers 1789 ; 3°)"Le Sympétrum vulgaire", Paul-André Robert 1958 (adopté par SFO et INPN) ; 4°) "Le Sympétrum commun" d'Aguilar et Dommanget 1985. 

— noms communs en d'autres langues :

- en catalan : El Pixaví muntanyenc

- en allemand : Die Gemeine Heidelibelle 

en anglais : The vagrant darter "Moustached Darter"

- en néerlandais : De Steenrode heidelibel

-en frison : Gewoane heidelibel Gewoane heidelibel, Hingsnorhopke

-en polonais : Szablak zwyczajny

-en suédois : Tegelröd ängstrollslända 

-en gallois (cymraeg) : Gwäell grwydrol , gweyll crwydrol

- en gaélique (Gàidhlig)   : Picellwr Crwydrol

-en lituanien : Paprastoji skėtė 

.

 

.

LE NOM DE GENRE SYMPETRUM NEWMAN 1833.

Voir :

Newman, Entomological Magazine vol. 1, London, F. Westley & A.H. Davis, page 511.

 

http://www.lavieb-aile.com/2018/04/zoonymie-des-odonates.le-nom-de-genre-sympetrum-newman-1833.html

.

LE NOM D'ESPÈCE S. VULGATUM, (LINNAEUS, 1758).

 

[Libellula vulgata], LINNÉ ( Carl von,) 1758, Caroli Linnaei...Systema naturae per regna tria naturae :secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis.Holmiae : Impensis Direct. Laurentii Salvii, 1758-1759. page 543 n° 3.

https://www.biodiversitylibrary.org/page/727383#page/565/mode/1up

 

Description originale.

vulgata. 3. L[ibellula].

alis albis , corpore fusco ; cauda simplici.

-Faun. svec. 766. 

-Raj. ins. 49. n. 6. 

-Roes. ins. 2. aqu. 2. t. 8. 

Habitat in Europa. 

Traduction : "ailes blanches [transparentes], corps brun, queue simple".

 

.

 

Zonymie des Odonates : les noms du Sympetrum vulgatum, le Sympétrum vulgaire.

.

Commentaire :

Linné a décrit en 1758 18 espèces de ses LIBELLULA, classées parmi les NEUROPTERA. 

Il les divise en deux groupes (* et **) :

  • oculi distantes remotique [les yeux écartés et distants] : L. virgo et puella

     

Il indique pour chacune les références, souvent à son propre travail, la Fauna suecica de 1746 (Faun. svec) ou description de la faune de Suède, puis aux naturalistes qui l'ont précédé : ici John Ray et Roesel.

.

Références faites par Linné pour  L. vulgata :

.

a)  Linné, Fauna suecica 1746 page 230 n°766.

https://www.biodiversitylibrary.org/item/129804#page/264/mode/1up

LIBELLULA corpore fusco ; alis albis cauda simplici, 

Raj. Ins 49. n° 6. Libella maxima, abdomine flavo angustore, nullis ad radicem alarum maculis fuscis.

Habitat ad Aquas. 

DESCR. Alae albae, puncto marginali rufo-fusco. Corpus nigricans ; Anus absque appendice. "

trad : Libellule à corps brun ; ailes blanches queue simple. Ray Insectes page 49 n°6 : parmi les libellules les plus grandes, abdomen jaune et étroit, rien à la racine des ailes, taches brunes. Habite les lieux aquatiques. Description : ailes blanches, point marginal roux-brun. Corps noirâtre. 

.

b) John Ray, 1710, Historia insectorum page 49 n°6.

https://archive.org/stream/historiainsector00rayj#page/49/mode/1up

6. Libella maxima, abdomine flavo angustiore, nulllis ad radices alarum maculis fuscis.

F.W.

Alis est pellucidis. Scapulae lanugine rufa hirtae sunt. In anterioribus dorsi annulis par macularum nigricantium : in lateribus scapularum duae latae area virides.

.

c) Roesel  1749,  Insecten belustigung, 2. aqv. t. 8.

Rösel von Rosenhof, August Johann ; Kleemann, Christian Friedrich Carl ; Rösel von Rosenhof, August Johann [Hrsg.] Der monatlich herausgegebenen Insecten-Belustigung (Band 2): ... welcher acht Classen verschiedener sowohl inländischer, als auch einiger ausländischer Insecte enthält — Nürnberg, 1749

https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/roesel1749bd2/0279/image

La planche VIII comporte 5 figures, dont deux larves (1 et 2), et trois imagos semblables aux corps jaune (3), rouge (4) et brun 6). Le chapitre porte le titre N° VII Der kleine breit-leibige Nymphen-Wasser-Wurm, mit seiner Verwandlung, tab. VIII. et occupe les pages 38 à 40.

.

 

https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/roesel1749bd2/0279/image

https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/roesel1749bd2/0279/image

.

La 12eme édition du Systema naturae de Linné en 1767 pages 901-902 § IV, 234 n°3.

Elle n'apporte aucun changement, hormis la référence à l'édition de 1761 de Fauna scuecica, et celle à Scopoli, publiée entre temps.

.

https://www.biodiversitylibrary.org/item/137240#page/375/mode/1up

vulgata. 3. L. alis hyalinis, corpore griseo, cauda simplici

-Fn. svec. 1461. 

-Scop. carn. 680. 

-Raj. Ins. 49. n. 6. 

-Roef. Ins. 2. aqu. 2. t. 8. 

Habitat in Europa. 

.

La référence à Scopoli, Entomologoa Carniolica 1763.

Ioannis Antonii Scopoli Med. Doct. S.C.R. ... Entomologia Carniolica exhibens insecta Carnioliae indigena et distributa in ordines, genera, species, varietates : methodo Linnaeana. Vindobonae :Typis Ioannis Thomae Trattner ...,1763. pages 261-262

https://www.biodiversitylibrary.org/item/79410#page/362/mode/1up

680. LIBELLULA Vulgata, 
— long. umc. i.&Iin. 3. 
LINN. Syst. Nat. p. 543. Faun. Svec. 2. 1461. 
Diagn. Alae basi immaculatae ; lineola flavescente marginali ad apicem. Abdomen triquetrum, postice attenuatum. 
Circa aquas fluentes. 
Variat

1. Thorace abdomineque caeruleis, hujus tamen apice nigro ; lineae marginalis marginibus nigris. 
2. Thorace abdomineque flavescentibus, linea alarum concolore Raj. I. Ins. 49. n. 6.

.

On remarque que Scopoli 1°) abandonne la référence à Roesel ; 2°) décrit deux "variétés" l'une bleue et l'autre jaune à ptérostigmas de même couleur.

 

 

https://www.biodiversitylibrary.org/item/79410#page/364/mode/1up

https://www.biodiversitylibrary.org/item/79410#page/364/mode/1up

.

Une illustration par Toussaint de Charpentier 1840.

.

https://books.google.fr/books?id=DoIwvgAACAAJ&hl=fr&source=gbs_navlinks_s

https://books.google.fr/books?id=DoIwvgAACAAJ&hl=fr&source=gbs_navlinks_s

.

ÉTUDE DU NOM VULGATUM.

Vulgatum a succédé au féminin vulgata de Linné pour s'accorder au nom de genre Sympetrum. Il vient du latin vulgatus, a, um "a) habituel, ordinaire" b) répandu, divulgué, ordinaire",  du verbe vulgo "répandre dans le public, faire connaître" qui ne doit pas être confondu avec vulgaris, e "qui concerne la foule, général, commun" issu de vulgus "la foule" : c'est un  "faux-ami" . Sa traduction par "vulgaire" ("du peuple") relève donc d'un singulier contre-sens, hélas très tôt diffusé puis adopté par la majorité des entomologistes . Voir Gaffiot pages 1696-1697. Dans le contexte entomologique, il doit être traduit par "répandu, fréquemment observé".

Linné ne commente pas cette épithète — qui repose sur une évaluation essentiellement suédoise —  dans sa description de 1758, pas plus que dans ses autres publications de 1761 et 1767. C ; néanmoins, le Sympetrum vulgatum est bien reconnu comme "commun" en Europe :

"Sympetrum vulgatum est une espèce commune dont la distribution s’étend de l’Europe de l’ouest au Japon. En France, elle est présente du niveau de la mer à 2000 m d’altitude et moins abondante dans l’ouest du pays. Deux sous-espèces sont actuellement reconnues Sympetrum vulgatum vulgatum et S. v. ibericum." (INPN)

"Eurasiatique : commun en Europe, du nord de l'Espagne, de France (sauf un quart sud-ouest, Bretagne et Normandie). Migre sporadiquement en Angleterre, fréquent jusqu'au sud de la Scandinavie, jusqu'à l'Europe de l'Est et loin en Asie (où il se raréfie vers le sud)." (Wikipédia)

En France, il apparaît sur les Listes rouges ainsi :

https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/65348/tab/statut

 

LC (Préoccupation mineure (espèce pour laquelle le risque de disparition de métropole est faible) en Alsace 2014, Auvergne 2017, Franche-Comté (2013), Nord - Pas-de-Calais (2012)

VU (vulnérable) en Bourgogne 2015

NA (non applicable) en Aquitaine 2016

EN (en danger) en Centre 2012, Provence-Alpes-Côte d’Azur (2015)

DD (données insuffisantes ) en Picardie (2016) , Ile de France (2014) 

.

.

LES AUTEURS PRÉCÉDENTS EN ZOONYMIE.

 

.

POITOU-CHARENTE NATURE

http://www.poitou-charentes-nature.asso.fr/sympetrum-vulgaire/

"Vulgatum de vulgatus (lat) = vulgaire, commun, ordinaire : dans de nombreuses régions d’Europe, il s’agit du plus commun des sympétrums."

Les auteurs ajoutent : "Liste Rouge du Poitou-Charentes : Au bord de l’extinction. L’espèce nominale S. vulgatum vulgatum, qui nous concerne, est largement répartie depuis l’Europe de l’ouest jusqu’en Sibérie. En France cet eurosibérien n’est vraiment commun, sans être abondant, que dans l’Est et dans le Massif central."

 

.

DRAGONFLYPIX

http://www.dragonflypix.com/etymology.html

"from Lat. vulgatus, -a, -um = common, widespread, familiar ".

.

D'ANTONIO & VEGLIANTE.

https://www.researchgate.net/publication/316791278_Derivatio_nominis_libellularum_europaearum

"vulgatum (Sympetrum) - vulgatus, a, um = comune, noto. Comune nella località tipica."

 

.

.

H. FLIEDNER, 2009

https://www.entomologie-mv.de/download/virgo-9/Virgo%200902%20Die%20wissenschaftlichen%20Namen%20der%20Libellen%20in%20Burmeisters.pdf

http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_Burmeister_Fliedner.pdf

"vulgatum (Linnaeus) [l. general, ordinary, common] is true for Middle Europe, where it locally is the most common Sympetrum species. "

 

.

VAN HIJUM, 2005.

http://natuurtijdschriften.nl/download?type=document&docid=555521

" vulgatum = algemeen bekend".

 

.

.

.

NOMS VERNACULAIRES.

.

NOMS COMMUNS EN FRANÇAIS.

.

1°) La libellule vulgaire, Olivier 1789.

 "Libellula vulgata, la libellule vulgaire",  OLIVIER (Guillaume-Antoine ), 1789, Histoire naturelle, Discours préliminaire page 560.

https://books.google.fr/books?id=T00_AAAAcAAJ&pg=PA560&dq=%22+depressa%22+libellula&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjuoP6H_czfAhUNzhoKHfb2Bg4Q6AEIKzAA#v=onepage&q=%22%20depressa%22%20libellula&f=false

"Elle est presque noire. Les ailes sont transparentes, sans autre tache que le stigmate de l'extrémité de l'aile qui est d'un rouge-brun. Elle n'a point de feuillets apparents à l'extrémité de l'abdomen. Elle se trouve en Europe sur le bord de l'eau."

Incidemment, je note le terme "stigmate" pour rendre compte de ce qui ne porte pas encore le nom de ptérostigma. Sélys utilise le terme de parastigma en 1840 et de ptérostigma en 1850.

Idem Pierre Boitard 1828 ; Sélys-Longchamps, Monographie des Libellulidées 1840 ; Sélys, Revue des odonates, ou libellules d'Europe page 45 n°21.

2°) "La claire", De Villiers 1789.

 VILLERS (Charles de) 1789, Caroli Linnaei Entomologia, faunae Suecicae descriptionibus aucta; dd. Scopoli, Geoffroy, de Geer, Fabricii, Schrank, andc. speciebus vel in systemate non enumeratis, vel nuperrime detectis, vel speciebus Galliae Australis locupletata, generum specierumque rariorum iconibus ornata; curante and augente Carolo de Villers, ... Tomus primus °-quartus!: 1789 page 3

https://books.google.fr/books?hl=fr&id=saKZnk3vHvQC&dq=libellula+cyanea+geoffroy&q=libellula#v=snippet&q=libellula&f=false

Ce nom ne fait pas référence à la transparence des ailes, mais au parti-pris de l'auteur d'attribuer un prénom féminin aux espèces que Geoffroy, qui avait inauguré cette règle, n'avait pas décrites en 1762.

3°) Le Sympétrum vulgaire. Paul-André Robert 1958 page 281

En 1936, P.A. Robert avait créé le zoonyme "Les Sympètres", et nous pouvions espérer voir surgir sous la plume le nom de "Le Sympètre vulgaire" (à défaut de l'idéal "Le Sympètre commun" qui relève de l'utopie).

Mais en 1958, non seulement l'auteur suisse ne peut se désaffilier du nom de genre scientifique Sympetrum, mais tombe dans le piège de la traduction "vulgatum = vulgaire" (p. 277) et crée le nom de "Sympétrum vulgaire".

https://books.google.fr/books?hl=fr&id=NDOitQEACAAJ&dq=paul-andr%C3%A9+robert+1958&focus=searchwithinvolume&q=vulgatum+vulgaire

.

4°) Le Sympétrum commun Jacques d' Aguilar, ‎Jean-Louis Dommanget - 1985

 

Sans doute convaincus du contre-sens d'une traduction du nom scientifique par "Sympétrum vulgaire", d'Aguilar et Dommanget le corrige en proposant "le Sympétrum commun", ce qui me semble tout à fait juste.

-Jacques d'Aguilar, ‎Jean-Louis Dommanget, ‎René Préchac - 1986, A field guide to the dragonflies of Britain, Europe and North Africa.

Ils reprennent le nom l'année suivante dans : 

-Jacques d' Aguilar, ‎Jean-Louis Dommanget - 1985 -Guide des libellules d'Europe et d'Afrique du Nord- Page 297 : " Fr. Le Sympetrum commun; Angl. The Vagrant Sympetrum, The Vagrant Darter; All. Gemeine Heidelibelle".

Le nom est repris par quelques guides naturalistes, et, en 2019, c'est celui qui figure dans l'article Wikipédia :

-Cyril Oswald Hammond, ‎Richard Robinson Askew, ‎Robert Merritt - 1983 - ‎The Dragonflies of Great Britain and Ireland

-Richard Robinson Askew, 2004, The Dragonflies of Europe.

-Ingrid von Brandt - 2013 Guide Hachette Nature insectes et papillons page 66

 

.

5°) "Le Sympétrum vulgaire"

réussit un beau retour en parvenant à être élu nom officiel par nos deux instances, l'INPN et la SFO, et à séduire les auteurs de certains guides naturalistes :  Grand et Boudot 2007, Jourde traducteur de Dijkstra 2007,  ou Précigout, Prud'homme et Jourde 2009.

-LPO : Boudot J.-P., Dommanget J.-L., 2012. Liste de référence des Odonates de France métropolitaine. Société française d’Odonatologie, Bois-d’Arcy (Yvelines), 4 pp.

L'erreur est tenace... mais peut-on exiger des entomologistes d'être des latinistes ou de consulter le Gaffiot ?

.

 

 

 

 

.

NOMS COMMUNS EN D'AUTRES LANGUES.

Les autres pays se sont tirés d'affaire avec plus d'élégance et de créativité : 

- en catalan : El Pixaví muntanyenc 

- en allemand : Die Gemeine Heidelibelle  : Libellule des bruyères (générique pour les Sympétrum] commune.

en anglais : "The vagrant darter",  "Moustached Darter"

- en néerlandais : De Steenrode heidelibel (Le Sympetrum rouge brique)

-en frison : Gewoane heidelibel Gewoane heidelibel, Hingsnorhopke

-en polonais : Szablak zwyczajny

-en suédois : Tegelröd ängstrollslända ("libellule de prairie rouge-brique")

-en gallois (cymraeg) : Gwäell grwydrol , gweyll crwydrol

- en gaélique (Gàidhlig)   : Picellwr Crwydrol

- en breton (en attente de validation) : flemm aer-baleantour.

-en lituanien : Paprastoji skėtė 

.

 

.

SOURCES ET LIENS.

 

 

Bibliographie générale de ces articles de zoonymie des Odonates : voir ici.

http://www.lavieb-aile.com/2018/01/la-bibliographie-de-mes-articles-de-zoonymie-des-odonates.html

 

 

.

OUTILS DE  ZOONYMIE.

 

— http://www.dragonflypix.com/etymology.html

 — PRÉCIGOUT (Laurent), PRUD'HOMME (Eric), 2009, Libellules de Poitou-Charentes, Ed. Poitou-Charentes Nature, 255 pages, 

— POITOU-CHARENTE NATURE (Association) / Philippe JOURDE & Olivier ALLENOU

http://www.poitou-charentes-nature.asso.fr/leucorrhine-a-front-blanc/

— ANTONIO (Costantino D’), VEGLIANTE (Francesca ) "Derivatio nominis libellularum europæarum"(PDF) (en Italien) Étymologie de 197 noms de Libellules européennes.

https://www.researchgate.net/publication/316791278_Derivatio_nominis_libellularum_europaearum

 

— ENDERSBY (IAN D. ), 2012,  : Watson and Theischinger: the etymology of the dragonfly (Insecta: Odonata) names which they published  Journal and Proceedings of the Royal Society of New South Wales, vol. 145, nos. 443 & 444, pp. 34-53. ISSN 0035-9173/12/010034-20 34

https://royalsoc.org.au/images/pdf/journal/145_Endersby.pdf

— ENDERSBY (IAN D., FRS ), 2012, Etymology of the Dragonflies (Insecta: Odonata) named by R.J. Tillyard, F.R.S. Proceedings of the Linnean Society of New South Wales 134, 1-16.

https://openjournals.library.sydney.edu.au/index.php/LIN/article/viewFile/5941/6519

— ENDERSBY (IAN D., FRS ), 2012, The Naming of Victoria’s Dragonflies (Insecta: Odonata,  Proceedings of the Royal Society of Victoria 123(3): 155-178. 

https://www.academia.edu/28354624/The_Naming_of_Victoria_s_Dragonflies_Insecta_Odonata_

— ENDERSBY (IAN D. ), 2015, The naming's of Australia's dragonflies.

https://www.researchgate.net/publication/283318421_The_Naming_of_Australia%27s_Dragonflies

 http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_origine_noms_odonates_Australie_Endersby_2015.pdf

— FLIEDNER (Heinrich), 2009, Die wissenschaftlichen Namen der Libellen in Burmeisters ‘Handbuch der Entomologie’ Virgo 9[5-23]

http://www.entomologie-mv.de/download/virgo-9/Virgo%200902%20Die%20wissenschaftlichen%20Namen%20der%20Libellen%20in%20Burmeisters.pdf

— FLIEDNER (Heinrich), "The scientific names of the Odonata in Burmeister’s ‘Handbuch der Entomologie".

http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_Burmeister_Fliedner.pdf

— FLIEDNER (Heinrich),  1997. Die Bedeutung der wissenschaftlichen Namen Europaischer Libellen. Libellula, supplement I. Sonderband zur Zeitschrift der Gesellschaft deutschsprachiger Odonatologen (GdO) e.V. Fliedner, Bremen.

— FLIEDNER (H.), 2012, Wie die Libelle zu ihrem Namen kam Virgo, Mitteilungsblatt des Entomologischen Vereins Mecklenburg 15. Jahrgang (2012).

https://www.entomologie-mv.de/download/virgo-15/virg%2015104%20Libelle_Namensherkunft.pdf

— HIJUM (Ep van ), 2005, Friese namen van libellen , TWIRRE natuur in Fryslan jaargang 16, nummer 4 page 142-147

http://natuurtijdschriften.nl/download?type=document&docid=555521

— STEINMANN (Henrik), World Catalogue of Odonata, Walter de Gruyter, 6 févr. 2013 - 650 pages . Numérisé Google.

https://books.google.fr/books?id=IaEgAAAAQBAJ&dq=world+catalogue+odonata&hl=fr&source=gbs_navlinks_s

 

 

 

EXTRAIT DE LA BIBLIOGRAPHIE : 

— CHARPENTIER (TOUSSAINT DE ), 1840,Libellulinae europaeae ac depictae, L. Voss, 180 pages

https://books.google.fr/books?id=DoIwvgAACAAJ&hl=fr&source=gbs_navlinks_s

 

 — LATREILLE (Pierre André), 1804,  Histoire des Libellulines, in Histoire naturelle, générale et particulière des crustacés et des insectes..., Volume 13, An XIII [1804] p. 16

https://books.google.fr/books?id=mYo-AAAAcAAJ&pg=PA16&dq=%22latreille%22+ulrique&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjc8cXytJvbAhWDvxQKHapoCJIQ6AEILzAB#v=onepage&q=%22latreille%22%20ulrique&f=false

OLIVIER (Guillaume-Antoine ), 1789, Histoire naturelle, Discours préliminaire page 560.

https://books.google.fr/books?id=T00_AAAAcAAJ&pg=PA560&dq=%22+depressa%22+libellula&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjuoP6H_czfAhUNzhoKHfb2Bg4Q6AEIKzAA#v=onepage&q=%22%20depressa%22%20libellula&f=false

— SELYS-LONGCHAMPS ( Michel Edmond, Baron de) 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles, 220 pages.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k370057n/f148.image.r=selys.langFR

— SELYS-LONGCHAMPS ( E.de), 1840b - Enumération des Libellulidées de Belgique. - Bull. Ac. r. Bruxelles, Sér. 1 (7) : 31-43. -
— SELYS-LONGCHAMPS ( E.de),1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k26769q.texteImage

SCOPOLI , 1763, Ioannis Antonii Scopoli Med. Doct. S.C.R. ... Entomologia Carniolica exhibens insecta Carnioliae indigena et distributa in ordines, genera, species, varietates : methodo Linnaeana. Vindobonae :Typis Ioannis Thomae Trattner ...,1763.

https://www.biodiversitylibrary.org/item/79410#page/362/mode/1up

—  VILLERS (Charles de) 1789, Caroli Linnaei Entomologia, faunae Suecicae descriptionibus aucta; dd. Scopoli, Geoffroy, de Geer, Fabricii, Schrank, andc. speciebus vel in systemate non enumeratis, vel nuperrime detectis, vel speciebus Galliae Australis locupletata, generum specierumque rariorum iconibus ornata; curante and augente Carolo de Villers, ... Tomus primus °-quartus!: 1789 page 3

https://books.google.fr/books?hl=fr&id=saKZnk3vHvQC&dq=libellula+cyanea+geoffroy&q=libellula#v=snippet&q=libellula&f=false

ULINGER (Robert L.), 1964, The Role of Linnaeus in the Advancement of Entomology, Annual Review of Entomology Vol. 9:1-17 (Volume publication date January 1964) 

https://doi.org/10.1146/annurev.en.09.010164.000245

 

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Zoonymie des Odonates

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche