Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 15:01

Zoonymie des Odonates : les noms du Sympetrum meridionale (Selys, 1841), "le Sympétrum méridional".

CECI EST LE  1500ème ARTICLE  DE CE BLOG !! LA VIE EST B AILE !

 .

Zoonymie ? L'étude des noms des animaux (zoo). Comme dans Toponymie, Oronymie, Hydronymie, ou Anthroponymie, mais pour les bêtes. La "zoonymie populaire" (et volontiers extra-européenne) était  jusqu'à présent la seule branche un peu développée de cette science à peine née.

.

 Zoonymie des Odonates.

 GÉNÉRALITÉS

ANISOPTÈRES

.

ZYGOPTÈRES

BIBLIO :

 

Résumé :

— Sympetrum, Newman, 1833, Ent. mag. , 1:511.. Des deux suffixes grecs σύμπυκνος, sympiezein   "comprimé" et  ἦτρον, êtron "abdomen" : "qui a l'abdomen comprimé latéralement".  En 1833, l'entomologiste britannique Edward Newman répartit les Libellulidae en  quatre genres selon la forme de leur abdomen (-etrum) : les Sympetrum  "à l'abdomen latéralement comprimé"  comme S. vulgatum, les Orthetrum "à l'abdomen parallèle latéralement" comme O. cancellatum et O coerulescens, les Platetrum "à l'abdomen dilaté et aplati" comme L.depressa, et les Leptetrum "à l'abdomen conique et pointu" comme L. quadrimaculata. Seuls les deux premiers genres ont été conservés, mais la distinction par la morphologie de l'abdomen a perdu de sa pertinence.

 

S. meridionale Selys, 1841 Rev. Zool. Cuv.: 245. De l'adjectif latin meridionalis, e signifiant "méridional, du midi". Sélys avait observés cette espèce au Musée de Turin dont le directeur, C.G. Gené,  les avaient capturés en Sicile et en Sardaigne. C'est l'un des  8 épithètes géographiques du corpus des noms scientifiques parmi les  92 espèces observées en France.

— Nom français : 1°) "La Libellule méridionale", Sélys, 1850. 2°) "Le Sympétrum méridional" P.A. Robert 1958.

— Noms en d'autres langues :

- en allemand : Die Südliche Heidelibelle

- en frison : Südlike heidelibel, Sinnehopke

-en néerlandais : Zuidelijke heidelibel

- en catalan :El Pixaví meridional 

- en polonais : Szablak południowy

- en anglais : The Southern Darter 

 

 

.

 

 

 

.

.

NOM SCIENTIFIQUE.

.

 

 

NOM DE GENRE SYMPETRUM (NEWMAN, 1833).

Voir :

Newman, Entomological Magazine vol. 1, London, F. Westley & A.H. Davis, page 511.

http://www.lavieb-aile.com/2018/04/zoonymie-des-odonates.le-nom-de-genre-sympetrum-newman-1833.html

 

.

 

 

NOM D'ESPÈCE SYMPETRUM MERIDIONALE (SELYS, 1841).

.

n.b : En vertu d'une décision du Code International de Nomenclature Zoologique, on doit écrire le nom de Selys sans accent.

[Libellula meridionalis], SELYS (Edmond Revue Zoologique par la société  cuviérienne, Paris,  vol.4 page 245

https://books.google.fr/books?id=zu9DAQAAMAAJ&pg=PA246&dq=s%C3%A9lys+revue+zoologie+meridionalis&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjXmfX52JXgAhVKCxoKHWRoC94Q6AEIKTAA#v=onepage&q=s%C3%A9lys%20revue%20zoologie%20meridionalis&f=false

Description originale.

"5. Lib. meridionalis, Selys.- Elle diffère de la L. vulgata, en ce qu'elle est plus petite, la tête moindre; les côtés du thorax d'un jaune plus vif avec seulement quelques petits traits noirs très-interrompus; pas de trait dorsal noir sur les 8° et 9 segments de l'abdomen qui est plus court. Il y a un vestige safrané assez vif à la base des ailes. Pieds beaucoup plus jaunes, les cuisses n'offrant pas de ligne noire en dehors, et leur première moitié interne également jaune. L'écaille vulvaire de la femelle non divergente.

Habite la Sardaigne et la Sicile (Musée de Turin). Espèce un peu douteuse, qui demande à être étudiée à l'état adulte."

 

.

.

 

.

ÉTUDE DU NOM S. MERIDIONALE.

Du latin meridionalis, e : "méridional" .  De meridies (« midi ») avec le suffixe -alis. En bonne logique dérivative, le mot aurait du faire meridialis ; un rarissime infixe on a été ajouté pour faire le pendant à septentrionalis. (Wiktionnaire)

Voir meridianus, a, um et meridionalis, e dans Felix Gaffiot.

L'article que  "Edme de Selys de Longchamps" fait paraître dans la Revue Zoologique est intitulé Nouvelles Libellulidées d'Europe . Il décrit en quatre pages  8 espèces nouvelles, principalement grâce à l'apport de spécimens venant de Sicile, conservés au Musée de Turin  et communiqués par le Carlo Giuseppe Gené (1800-1847), professeur de zoologie à Turin et directeur du Musée d'histoire naturelle de Turin depuis 1831 (alors que son adjoint est Victor Ghiliani).  C. G. Gené avait rédigé, à la suite de quatre séjours en Sardaigne, des Mémoires pour l'Académie royale des Sciences de Turin en 1824, et ses collections avaient enrichi celles du Musée de Turin. Pour cette raison, Sélys a nommé l'une de ses nouvelles espèces Gomphus genei, [aujourd'hui Paragomphus genei, "le Gomphus de Gené"] en expliquant "Je l'ai dédié au savant professeur Géné [sic] , si connu par ses excellents ouvrages sur les reptiles et les insectes de la Sardaigne, et à l'obligeance duquel je dois la communication qui m'a été faite des Libellules du Musée de Turin." . L'année suivante, en 1842 Rambur lui rendra également hommage avec Ischnura genei, l'Agrion de Gené.

 

Dans World catalogue of Odonata, Steinmann indique ceci : Libellula meridionalis, ... type-sex not given : Museo Torino, type-locality : Sardinia. Mais Sélys écrit dans son article page 246 "la Macrocephala et la Meridionalis, qui viennent toutes deux de Sicile". Et il écrit dans sa decsription originale : "Habite la Sardaigne et la Sicile (Musée de Turin)".

En outre, dans sa description de Libellula meridionalis en 1850 dans la revue des Odonates, il écrit page 39 :

https://books.google.fr/books?id=Xa98vgAACAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=meridionalis&f=false

 

"Habitat. Commune en Belgique depuis le commencement d'août jusqu'au 15 septembre, mais seulement dans quelques localités, principalement dans les marais. Je l'ai prise aussi aux environs de Turin à la fin de septembre, et M. Imhoff l'a trouvée dans les Alpes Suisses. M. Pecchioli me l'a envoyée de Pise, M. Gêné de Sardaigne et de Sicile; M. Rambur l'a recueillie en Espagne, en Corse , en Provence et aux environs de Paris; il dit qu'elle se trouve aussi dans les Alpes. Trouvée en Algérie par M. Lucas; ses exemplaires sont de taille très-variable. M. Brittinger l'a prise à Steyr en Autriche. M. Ménétriés m'en a communiqué un exemplaire de la Russie méridionale , d'où je conclus que cette espèce est répandue dans une grande partie de l'Europe méridionale et tempérée. Enfin j'en ai vu dans la collection de M. Evans un exemplaire qu'il a pris près de Londres."

 

Quoiqu'il en soit, l'épithète meridionalis s'explique par la provenance des spécimens décrits de Sicile et de Sardaigne, deux îles méditerranéennes. 

Les épithètes géographiques sont rares dans les noms scientifiques des 92 espèces françaises d'odonates : j'en retiens 8 au total : Aeshna subarctica elisabethae Djakonov, 1922 , Anax parthenope (Selys, 1839) Anax napolitain ,Somatochlora alpestris (Selys, 1840) Cordulie alpestre, Somatochlora arctica (Zetterstedt, 1840) Cordulie arctique, Somatochlora meridionalis Nielsen, 1935 Cordulie méridionale, Sympetrum meridionale (Selys, 1841) Sympétrum méridional , Orthetrum trinacria (Selys, 1841) Orthétrum de Sicile , et Sympetrum pedemontanum (O. F. Müller in Allioni, 1766) Sympétrum du Piémont.

.

Conclusion : meridionalis, adjectif latin signifiant "méridional, du midi". Selys avait eu communication des spécimens de cette espèce par C.G. Gené, directeur du Musée de Turin, qui les avaient capturés en Sicile et en Sardaigne. C'est l'un des  8 noms géographiques du corpus des noms scientifiques parmi les  92 espèces observées en France.

 

.

.

LES AUTRES AUTEURS AYANT ÉTUDIÉ CE NOM.

.

POITOU-CHARENTE NATURE

http://www.poitou-charentes-nature.asso.fr/sympetrum-meridional/

"Meridionale de meridies (lat) = méridional : il s’agit d’une espèce du sud de l’Europe."

 

 

.

DRAGONFLYPIX

http://www.dragonflypix.com/etymology.html

 from Lat. meridionalis, -is, -e = southern in reference to the species' southern European range"

 

.

D'ANTONIO & VEGLIANTE.

https://www.researchgate.net/publication/316791278_Derivatio_nominis_libellularum_europaearum

"meridionalis, e = meridionale. Comune nell’Europa meridionale."

.

H. FLIEDNER, 2009

https://www.entomologie-mv.de/download/virgo-9/Virgo%200902%20Die%20wissenschaftlichen%20Namen%20der%20Libellen%20in%20Burmeisters.pdf

http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_Burmeister_Fliedner.pdf

non traité

 

.

VAN HIJUM, 2005.

http://natuurtijdschriften.nl/download?type=document&docid=555521

"meridionale = zuidelijk"

 

.

.

.

NOMS VERNACULAIRES.

.

LES NOMS FRANÇAIS :

1°) "La Libellule méridionale" Sélys, 1850.

Revue des Odonates ou Libellules d'Europe page 49

https://books.google.fr/books?id=Xa98vgAACAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=meridionalis&f=fals

2°) "Le Sympétrum méridional", Paul-André Robert 1958.

ROBERT (Paul-A.), Les Libellules: (Odonates), Delachaux & Niestlé, 1958 - 364 pages, page 290.

https://books.google.fr/books?hl=fr&id=jvQVvAEACAAJ&dq=Paul-A.+Robert+libellules&focus=searchwithinvolume&q=meridionale+

Ce nom est repris par l'ensemble des auteurs et est validé par la liste de référence de la SFO ou par le site INPN du Muséum.

.

.

LES NOMS DE SYMPETRUM MERIDIONALE EN D'AUTRES LANGUES.

- en allemand : Die Südliche Heidelibelle

- en frison : Südlike heidelibel, Sinnehopke

-en néerlandais : Zuidelijke heidelibel

- en catalan :El Pixaví meridional 

- en polonais : Szablak południowy

- en anglais : The Southern Darter 

- en breton (en attente de validation ) : Flemm-aer ar Su 

.

.

.

SOURCES ET LIENS.

.

 

Bibliographie générale de ces articles de zoonymie des Odonates : voir ici.

http://www.lavieb-aile.com/2018/01/la-bibliographie-de-mes-articles-de-zoonymie-des-odonates.html

 

 

.

OUTILS DE  ZOONYMIE.

http://www.nhm.ac.uk/our-science/data/uk-species/species/libellula%20depressa.html?lang=gd

http://www.nhm.ac.uk/our-science/data/uk-species/species/libellula%20depressa.html?lang=cy

— http://www.dragonflypix.com/etymology.html

 — PRÉCIGOUT (Laurent), PRUD'HOMME (Eric), 2009, Libellules de Poitou-Charentes, Ed. Poitou-Charentes Nature, 255 pages, 

— POITOU-CHARENTE NATURE (Association) / Philippe JOURDE & Olivier ALLENOU

http://www.poitou-charentes-nature.asso.fr/leucorrhine-a-front-blanc/

— ANTONIO (Costantino D’), VEGLIANTE (Francesca ) "Derivatio nominis libellularum europæarum"(PDF) (en Italien) Étymologie de 197 noms de Libellules européennes.

https://www.researchgate.net/publication/316791278_Derivatio_nominis_libellularum_europaearum

— [BOUDOT J.-P., DOMMANGET J.-L., 2012. Liste de référence des Odonates de France métropolitaine. Société française d’Odonatologie, Bois-d’Arcy (Yvelines), 4 pp.]

http://www.libellules.org/fra/pdf/503_pagesdynadocs519e54424a6f7.pdf

— ENDERSBY (IAN D. ), 2012,  : Watson and Theischinger: the etymology of the dragonfly (Insecta: Odonata) names which they published  Journal and Proceedings of the Royal Society of New South Wales, vol. 145, nos. 443 & 444, pp. 34-53. ISSN 0035-9173/12/010034-20 34

https://royalsoc.org.au/images/pdf/journal/145_Endersby.pdf

— ENDERSBY (IAN D., FRS ), 2012, Etymology of the Dragonflies (Insecta: Odonata) named by R.J. Tillyard, F.R.S. Proceedings of the Linnean Society of New South Wales 134, 1-16.

https://openjournals.library.sydney.edu.au/index.php/LIN/article/viewFile/5941/6519

— ENDERSBY (IAN D., FRS ), 2012, The Naming of Victoria’s Dragonflies (Insecta: Odonata,  Proceedings of the Royal Society of Victoria 123(3): 155-178. 

https://www.academia.edu/28354624/The_Naming_of_Victoria_s_Dragonflies_Insecta_Odonata_

— ENDERSBY (IAN D. ), 2015, The naming's of Australia's dragonflies.

https://www.researchgate.net/publication/283318421_The_Naming_of_Australia%27s_Dragonflies

 http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_origine_noms_odonates_Australie_Endersby_2015.pdf

— FLIEDNER (Heinrich), 2009, Die wissenschaftlichen Namen der Libellen in Burmeisters ‘Handbuch der Entomologie’ Virgo 9[5-23]

http://www.entomologie-mv.de/download/virgo-9/Virgo%200902%20Die%20wissenschaftlichen%20Namen%20der%20Libellen%20in%20Burmeisters.pdf

— FLIEDNER (Heinrich), "The scientific names of the Odonata in Burmeister’s ‘Handbuch der Entomologie".

http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_Burmeister_Fliedner.pdf

— FLIEDNER (Heinrich),  1997. Die Bedeutung der wissenschaftlichen Namen Europaischer Libellen. Libellula, supplement I. Sonderband zur Zeitschrift der Gesellschaft deutschsprachiger Odonatologen (GdO) e.V. Fliedner, Bremen.

— FLIEDNER (H.), 2012, Wie die Libelle zu ihrem Namen kam Virgo, Mitteilungsblatt des Entomologischen Vereins Mecklenburg 15. Jahrgang (2012).

https://www.entomologie-mv.de/download/virgo-15/virg%2015104%20Libelle_Namensherkunft.pdf

— HIJUM (Ep van ), 2005, Friese namen van libellen , TWIRRE natuur in Fryslan jaargang 16, nummer 4 page 142-147

http://natuurtijdschriften.nl/download?type=document&docid=555521

— ROBERT (Paul-A.), Les Libellules: (Odonates), Delachaux & Niestlé, 1958 - 364 pages

https://books.google.fr/books?id=jvQVvAEACAAJ&dq=Paul-A.+Robert+libellules&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj08vudxe_fAhXyxoUKHZQqAiIQ6AEIKTAA

— STEINMANN (Henrik), World Catalogue of Odonata, Walter de Gruyter, 6 févr. 2013 - 650 pages . Numérisé Google.

https://books.google.fr/books?id=IaEgAAAAQBAJ&dq=world+catalogue+odonata&hl=fr&source=gbs_navlinks_s

EXTRAIT DE LA BIBLIOGRAPHIE : 

— SELYS-LONGCHAMPS ( Michel Edmond, Baron de) 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles, 220 pages.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k370057n/f148.image.r=selys.langFR

— SELYS-LONGCHAMPS ( E.de), 1840 - Enumération des Libellulidées de Belgique. - Bull. Ac. r. Bruxelles, Sér. 1 (7) : 31-43. -
— SELYS-LONGCHAMPS ( E.de),1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k26769q.texteImage

.

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Zoonymie des Odonates

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche