Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 15:11

La fibre sensible : le bois, son âme et ses textures.

.

 

Sur le bois de résonance, voir :

.

 

.

.

Pré en bulle : l'oiseau, de la souche abattue, se libère.

.  

Les mystères des mots sont des abîmes. Ainsi pensais-je en glissant, sitôt écrit,  du mot libère au mot liber : du latin liber, "écorce" : "tissu conducteur de la sève". La première constatation est que la langue fait de ces fibres situées entre le bois et l'écorce, un tissu. Un textile, un texte.

Les dictionnaires étymologiques (qui explorent les racines de la langue, comme le fait la dendrochronologie pour les troncs) confirment le lien entre liber et livre : c'est le même mot, et d'ailleurs c'est sur le liber, partie vivante de l'écorce, qu'on écrivait jadis avant d'utiliser le papyrus. Le mot livre trouve son étymologie dans liber.

https://fr.wiktionary.org/wiki/liber

https://www.cnrtl.fr/definition/liber

Le mot latin liber, bri, "1.partie vivante de l'écorce. 2. livre" (Gaffiot) a deux homonymes :

  • liber, bera, berum "libre"
  • Liber,eri,  divinité latine assimilée plus tard à Bacchus : son nom vient du grec leibo "verser" et du latin libro "faire des libations". Ce fils de Cérès était fêté lors des Liberalia lors des vendanges.

.

Je laisse ces bases rationnelles et savantes se dissiper et je rêve de la liberté qu'apporte la lecture, je rêve  de l'ivresse de l'âme, du bonheur d'une sieste au pied de mon arbre, de la beauté des femmes, des poèmes d'Omar Kayyam, d'un verre de bon vin, et de la sève de la vie.

.

 

 

 

.

Ma vieille souche : photographie lavieb-reve 2023.

Ma vieille souche : photographie lavieb-reve 2023.

.

Le texte principal.

.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Mes vieux poteaux : photographie lavieb-reve 2023.

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 15:08
L'étang du Fret et ses spatules.

 

 

Le port du Fret et sa pluie. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

Le port du Fret et sa pluie. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

.

Le Héron.

.

 

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

 

 

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

.

.

Le Courlis.

.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

.

.

Les Spatules blanches.

.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

L'étang du Fret. Photographie lavieb-reve 27 janvier 2023.

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Crozon
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 15:05

Estrange estran I : les aventures à marée basse du bigorneau perceur Nucella lapillus Linnaeus 1758, la "Pourpre petite pierre".

.

PRÉSENTATION.

.

.

 

Qu'on le nomme savamment Nucella ("petite noix") lapillus ("petit caillou"), ou de l'un de ses petits noms familiers comme brelinpilau,  le pourpre,  Pourpre de l'AtlantiquePourpre petite pierre, ce bigorneau est un drôle de coco aux mœurs de vampire qui pénètre chez vous par effraction lors d'un baiser gourmand, vous injecte ses sucs digestifs puis savoure vos chairs dissoutes dans des bruits de succion et des grands aah ! de gastronome comblé.

.

Vous ? Oui, vous la moule bleue, la moule commune Mytilus edulis, et vous encore la petite balane étoilée  Chthalamus stellatus. Ou même vous les patelles Patella vulgata.

Or, c'est précisément parmi vos colonies, sur les rochers de la zone de balancement des marées (alias "estran"), que ce mollusque gastéropode de la famille des Muricidae (famille  de teinturiers produisant la pourpre rouge violacée)  vient effrontément pondre ses œufs. 

Le professeur Lavieb a réuni ici les preuves photographiques des mœurs de cet Arsène Lupin  

 

.

https://doris.ffessm.fr/Especes/Nucella-lapillus-Pourpre-petite-pierre-1359

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nucella_lapillus

https://codexvirtualis.fr/codex/cabinet-de-curiosites-virtuel/images-insolites-instructives/un-trou-dans-une-coquille

 

.

 

 

I. LES OUTRES CONTENANT LES OEUFS.

 

Le Pourpre petite pierre met tous ses œufs dans les mêmes paniers : l'accouplement des mâles et des femelles par copulation  a lieu dès l'hiver ou au printemps et la ponte des œufs  est encapsulée dans de petites outres rondes d'environ 7 à 8 mm de hauteur. "Chaque femelle en dépose une quinzaine et les pontes des différentes femelles sont regroupées. Ces outres sont cylindriques, jaunes ou rosées, et fixées par paquets dans les crevasses ou sous les rochers. Chacune d'elles contient quelques centaines d'œufs mais un tout petit nombre seulement parviendra à maturité., les autres servant de nourriture aux jeunes larves,. 

Les embryons encapsulés montrent une forte croissance ,la taille des œufs fertilisés est d’environ 180 μm. Ils mesureront entre 760 et 1 250 μm à leur émergence de la capsule pour un poids compris entre 50 et 180 μg. La durée du développement embryonnaire varie de 50 à 80 jours en fonction notamment de la température La jeune pourpre naît parfaitement formée et mène immédiatement sa vie benthique. Elle atteint sa maturité sexuelle au cours de sa troisième année.

 

Dès février, les rochers se sont couverts ici de taches roses, jaune et fuschia dans les failles et rebords que les moules n'avaient pas colonisés

.

 

.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

 

 

II. LES BIGORNEAUX EN TRAIN DE PERCER LES MOULES ET LES BALANES.

.

 

"Nucella lapillus est un gastéropode dont la coquille est épaisse et enroulée sur elle-même. On dénombre jusqu'à cinq tours de spire, la spire terminale représentant les trois quarts de la longueur de la coquille qui, chez l'adulte, est d'environ quatre centimètres.
On note la présence d'un canal siphonal court et profond.
Le rebord externe, le labre, est incurvé et lisse chez les jeunes individus et épais et crénelé à l'intérieur chez les adultes.
La coloration est très variée et va du blanc au jaune en passant par le gris et le brun, avec parfois des bandes colorées épaisses sur l'extérieur. L'intérieur peut prendre différentes teintes : orange, violet, blanc, et la zone crénelée est blanche.
On rencontre deux formes : l'une lisse et l'autre côtelée. Il n'y a pas en général de protubérances ni d'épines." (DORIS)

Sitôt majeur, nos escargots s'établissent chacun sur un rocher à sa convenance . Puis, par reptation, ils se déplacent vers une proie et se mettent à table, appliquant leur pied sur une valve .

 Ils possèdent en effet un appareil buccal, la radula, sorte de lame dentée agissant comme une râpe, contenue dans une trompe protractile ou rétractile. Le perceur se fixe par son pied à la valve supérieure du bivalve. Sa trompe étant appliquée en général à l'endroit du muscle adducteur, l'animal se livre à un mouvement alternatif de rotation. La radula taraude la coquille, dont les débris sont ingérés.

 

L’alternance des phases chimique et mécanique aboutit à la formation d’un orifice circulaire dans la coquille. Le processus demande 8 heures pour une coquille épaisse de 2 mm.  Lorsqu'elle est perforée le Pourpre introduit son proboscis à travers la coquille. La radula, par ses mouvement, râpe les tissus de la proie et en détache de petits fragments. Ils sont aspirés par le complexe buccal et entraînés dans le tube digestif par le battement des cils œsophagiens.
Le proboscis permet ainsi à l’animal de puiser sa nourriture à l’intérieur de la coquille.

 

.

 

 

 

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

L'ouverture ovale est fermée par un opercule corné.

.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

Le trou dans les coquilles de moules.

.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

Différents bigorneaux perceurs.

.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

Nucella lapillus, plage du Poul, presqu'île de Crozon. Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

On lira ailleurs (site DORIS) comment Nucella lapillus est un marqueur de la pollution par Tributylétain TBT engendré par les antifouling (peintures sous-marines des coques des navires). Et plein d'autres choses passionnantes.

.

.

 

.

 

.

EN BONUS : LITTORINA OBTUSATA, LE "BIGORNEAU JAUNE".

Il broute au moyen de sa radula rapeuse les algues microscopiques de la surface des fucus.

.

.

Estrange estran I : le bigorneau perceur.
Estrange estran I : le bigorneau perceur.
Estrange estran I : le bigorneau perceur.
Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Crozon Algues.
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 15:02

Estrange estran II : la belle Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758).

PRÉSENTATION

.

La Gibbule mage est la reine, coiffée d'un turban blanc rayé de flammules violettes, des gibbules de nos côtes : c'est, avec ses 35 mm de large, la plus grande, et ses 7 à 8 spires sont nettement séparées par une suture avec un profil "en escalier".

Une consultation trop rapide du site DORIS m'avait d'abord incité à y voir la Gibbule ombiliquée Steromphala umbilicalis, plus commune, et en grand nombre, dans les mares de l'estran rocheux, mais celle-ci, qui est plus ronde, mesure tout au plus 20 mm de large, bien moins que les spécimens que j'avais découvert, un jour de grande marée, en dessous de la Pointe du Guern de la presqu'île de Crozon.

C'est  Linnée qui l'a baptisée dans son Systema naturae de 1758, parmi ses Vermes testacea, dans le genre Conus : son Conus magus, page 716, et qui a décrit sa coquille subcylindrique aux bandes longitudinales à petits points blancs, qui l'a incité à la comparer à la tête d'un mage oriental. Plus vulgairement, toutes ces Troques ou faux bigorneaux, peuvent servir d'appâts de pêche. 

En 1930 Coen la nomma Gibbula bellini (synonyme), j'ignore la raison de son choix, mais il fait peut-être référence au portrait du sultan Mehmed II par Gentile Bellini, avec sa belle coiffure :

.

 

Gentile Bellini, portrait de Mehmed II (1479).

.

https://doris.ffessm.fr/Especes/Gibbula-magus-Gibbule-mage-1606

https://doris.ffessm.fr/Especes/Steromphala-umbilicalis-Gibbule-ombiliquee-1358

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gibbula_magus;

Elles ont attiré mon attention car elles n'étaient pas attachées aux rochers , comme les bigorneaux perceurs Nucella lapillus de mon article précédent, mais grimpaient parfois sur des galets, ou occupaient plus souvent des petites mares où certaines progressaient en agitant leurs  deux tentacules, munies chacune d'un œil à leur base .

.

 

 

 

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

"L'ouverture est ronde, oblique, et nacrée, et est fermée hermétiquement par un opercule corné visible sur l'arrière du pied quand l'animal est en mouvement. La base est plate, l'ombilic, en forme d'entonnoir rond et profond, est généralement large." (DORIS)

 

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

"Gibbula magus est herbivore. Grâce à sa langue râpeuse (la radula) elle racle inlassablement la pellicule vivante microscopique qui se développe à la surface de la roche, de tous les fucus et des algues rouges.
Les gibbules peuvent proliférer en l'absence d'un couvert végétal abondant car leurs talents de brouteurs s'exercent aux dépends d'une flore très discrète composée de cyanophycées, de diatomées ou de bactéries." (DORIS)

.

Quand la sage "gibbule mage" nage et fait le ménage ...

.

 

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

Je ramassais plus tard, dans les galets du haut de plage, leurs coquilles vides, et certaines étaient si usées par le ressac que la pointe de leur turban révélait la nacre sous-jacente. Ma collecte me montrait la diversité des colorations, ... mais je sélectionnais les plus vivement striées de flammes rouges ou pourpres.

.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

 
 
La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

Lorsque vous les retournez, vous avez l'heureuse surprise de découvrir leur vestibule nacré, et la couronne finement striée de leur base.

.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

J'eus l'idée d'en fabriquer des luminaires pour maison de poupée. Des suspensions, des lampions, des abats-jours, des plafonniers, des lustres ou des appliques... Et les poupées s'en déclarèrent ravies : elles les prirent pour des petits-fours, des réductions de saint-Honoré  à la framboise et de religieuses à la fraise, dans le palais de Dame Tartine et de la crème chiboutz.

Tous nos modèles :

.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

La Gibbule mage Gibbula magus (Linnaeus, 1758). Photographie lavieb-reve février 2023.

.

.

Nos ancêtres les mangeaient...modérément.

Gibbula magus figure sur les listes des coquillages retrouvés sur les sites littoraux du Méso et Néolithique, mais en faible nombre :

https://www.etudesheraultaises.fr/wp-content/uploads/ael-art-2004-26-02-coquillages-lattes.pdf

Les gibbules  sont parfois percées, indice d'une utilisation comme parure, comme à Bardouville :

https://www.persee.fr/doc/galip_0016-4127_1969_num_12_2_1346

En Bretagne à Locquémeau :

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02295660/document

Sur les amas coquilliers mésolithiques  de Téviec et d'Hoedic (gibbula umbilicalis) et le dépôt coquillier néolithique d’Er Yoc’h : 

http://cath.dupont.free.fr/CV/Articles/2007DupontMelvan

Au Mont Saint-Aubin figure 7 :

https://journals.openedition.org/galliap/3042?lang=es

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 15:00

Les navires goémoniers de Lanildut équipés de "scoubidou" au travail dans l'archipel de Molène, devant Bannec et Ballanec en mai 2023.

.

 

 

.

 

Le SHAMROCK BR751269.

http://goemoniers.e-monsite.com/pages/shamrock-br751269.html

En arrière-plan, le phare de la Jument.

.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

.

.

Avec le phare de Creac'h de Ouessant en arrière-plan.

.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

.

.

Le DA VIKEN BR 442666.

.

http://goemoniers.e-monsite.com/pages/da-viken-br442666.html

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène, devant Bannec.
Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

.

.

Le DA VIKEN avec en arrière-plan le sémaphore du Stiff sur Ouessant.

.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

.

.

LE LITTORAL BR 925395 ET L'ARGADUS 933558.

http://goemoniers.e-monsite.com/pages/le-littoral-br925395.html

http://goemoniers.e-monsite.com/pages/argadus-br933558.html

.

En arrière-plan, le ferry de la Brittany Ferries emprunte le Chenal du Fromveur.

.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

.

.

LE LITTORAL.

.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

.

.

L'ARGADUS AU TRAVAIL ; en arrière-plan le phare du Creac'h sur Ouessant.

.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

 

.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

.

.

L'ARGADUS avec le phare de la Jument en arrière-plan.

.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

Les navires goémoniers au travail dans l'archipel de Molène. Photographie lavieb-aile 16 mai 2023.

.

LIENS:

http://goemoniers.e-monsite.com/pages/la-flottille-goemoniere.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Go%C3%A9monier

 
Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Algues.
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 14:59

Les cupules des "haricots de mer" Himanthalia elongata à Ouessant.

 

 

Sur la côte nord  de l'île d'Ouessant, entre l'île de Keller à gauche et la pointe de Gadoran à droite, l'anse de Gwalgrac'h ou Calgrac'h "abrite" (ou plutôt expose au ressac) l'épave du cargo grec Mikonos, qui y fit naufrage en 1935, libérant sa cargaison de béliers blancs qui contribuèrent, dit-on, à métisser la race noire des moutons ouessantins.

C'est là (mais cette observation est commune sur tout le littoral) que j'ai photographié les chevelures blondes aux reflets vert-olive d'Himanthalia elongata, ondulant au rythme des vagues. Nous étions à la mi-mai, et sur les rochers, les petits champignons ou "cupules" de cette algue montraient que les thalles (les deux épaisses  lanières plates) qui en assure la reproduction n'étaient pas encore formés. Ces amusants villages de Schtroumpf s'abritaient dans des bosquets de Chondrus crispus ou Pioka, cette algue rouge dont une petite poignée bouillie dans le lait procure aux iliens de délicieux flancs.

Voir :

https://doris.ffessm.fr/Especes/Himanthalia-elongata-Himanthale-702

.

Carte IGN geoportail

 

.

 

 

.

L'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'épave du Mykonos à l'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'épave du Mykonos à l'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'épave du Mykonos à l'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'épave du Mykonos à l'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'hélice du Mykonos à l'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

L'hélice du Mykonos à l'anse de Calgrac'h à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

.

.

Cupules d'Himanthales et petit goémon Chondrus crispus.

.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

.

.

Les cupules, et une lanière d'Himanthale.

.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

.

.

Une cupule d'Himanthale et son pied.

.

 

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

.

.

Une cupule d'Himanthale dans une flaque.

.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

.

.

Une vieille cupule et ses deux lanières.

.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Himanthalia elongata à Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Algues.
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 14:57

La belle Laminaire sucrée (ou "gaufrée") Saccharina latissima.

.

https://doris.ffessm.fr/Especes/Saccharina-latissima-Laminaire-sucree-896

.

 

 

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Saccharina latissima, Ouessant. Photographie lavieb-reve mai 2023.

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Algues.
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 14:55

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus (piping ceremony of Eurasian oystercatcher) : une parade d'expression de dominance sur un site d'alimentation ou de nidification ?

.

PRÉSENTATION
 

Les Huîtriers pies sont des oiseaux très vocaux. Le k'tbiik, fort et strident, est leur cri de contact typique. Sur leur lieu de nidification, ils émettent également un kip kip kip kip. Cela s'intensifie parfois jusqu'à devenir un trille bruyant et strident qui s'amplifie et s'éteint. On l'appelle aussi cérémonie du sifflement ou du trille et il se produit particulièrement souvent lorsque des voisins ou des huîtriers sans nid s'approchent trop près des limites du territoire de nidification. L'un des oiseaux nicheurs ou les deux vont alors à la rencontre de l'oiseau intrus, le bec baissé et légèrement ouvert, en trillant et en sifflant sur des tons aigus et en paraissant très excités. (Wikipedia)

J'ai eu l'ocassion de photographier (je regrette de n'avoir pas pris de vidéo) cette cérémonie sur un rocher de Porz bGoret sur l'île d'Ouessant, bien que je l'avais observé un peu partout sur le littoral breton. J'ai tenté d'en trouver la description et l'interprétation dans la littérature, principalement anglo-saxone, mais finalement, l'extrait de l'article de Wikipedia dit l'essentiel.

On peut la reconnaitre de loin à l'oreille lorsqu'on longe les côtes rocheuses, car ces sifflements flûtés diffèrent du cri que l'huitrier émet lorsqu'il quitte le site où il était posté pour en rejoindre un autre. Même si, alors, c'est une troupe qui s'éloigne (parce qu'ils ont été surpris) et qu'ils crient collectivement, ces cris différent de la parade de trille par  le caractère excité en accelerando et la sonorité de celle-ci.

En outre, loin de s'envoler, les huitriers se rapprochent, par groupe de trois ou quatre et se disposent en  hémicycle : ils se penchent vers un point central, pourtant dépourvu de tout élément notable (on ne voit ni moule ni nid, mais la surface du granite), et entament leur récital comme des joueurs de clarinette recherchant le meilleur accord. 

Et puis, aussi soudainement qu'ils se sont réunis, ils s'éloignent de quelques pas et reprennent leurs poses flegmatiques sur l'un ou l'autre des creux et bosses de leur rocher commun. On met son bec sous l'aile, on regarde ailleurs, on n'est pas du tout concerné. Et puis, alors que vous vous extasiez de la beauté des prairies maritimes à armeria et que vous vous laissez bercer par les clapotis des flots, les voilà qui recommencent.

Puisque vous ne pouvez discerner le sexe de ces oiseaux par aucun indice, vous ne pouvez préciser s'il s'agit d'une parade de courtoisie et de rivalité entre duex ou trois mâles et une femelle, ou d'une parade d'agressivité et de rivalité pour quelques territoire d'alimentation (la moulière du voisin est toujours plus bleue que la sienne) ou de nidification. Questionnnons alors les bons auteurs.

 

Ceux-ci séparent  bien ces sifflements cérémoniels (Aggression Piping ceremony) des cris solitaires ( Aggression Stand Solitary piping & Aggression Walk Solitary piping).

Ils décrivent :

—Appels au sol . Varie des formes simples aux formes bi-pics et composées répétitives (Miller et Baker 1980). Hueep Cris — longs, avec une montée douce, sont associés au vol (Miller et Baker 1980). Les oiseaux sur les sites de repos non reproducteurs émettent un cri long et long d'une seule note qui augmente avec l'intensité juste avant que le groupe ne s'envole du site. Ces appels peuvent également remplir une fonction d'alarme ou une autre forme de communication au sein du troupeau.

—Appel de contact général . Les deux sexes émettent un kleep ou un bip sonore, qui varie selon le contexte, souvent répété en continu et généralement monosyllabique. Un klee-eep dissyllabique est donné occasionnellement.

—Appel de jumelage . Les deux sexes émettent une version longue du peep call pendant la parade nuptiale au sol, en particulier lorsqu'aucun autre n'est présent.

—Appel de trille . Utilisé par les deux sexes lors des parades nuptiales aériennes et terrestres et des parades territoriales. Le sifflement commence par des appels rapides et brefs qui deviennent progressivement plus longs (Miller et Baker 1980). De brefs sifflements montrent des changements soudains de fréquence similaires à ceux de H. leucopodus (Miller et Baker 1980). De nombreux appels de séries de sifflements sont très similaires aux appels d'alarme (Miller et Baker 1980), et les sifflements peuvent être une forme hautement ritualisée de ces appels dans leur livraison rapide, leur rythme et leur forte gradation entre les éléments adjacents (Miller et Baker 1980).

—Appel d'alarme . Les adultes qui défendent les sites de nidification avec des œufs ou juste avant la ponte émettent souvent un cri de détresse d'une seule note (Miller et Baker 1980) lorsqu'ils volent autour d'un intrus ou tentent de l'éloigner du site de nidification. Le taux d'appel augmente généralement avec la proximité de l'intrus avec le nid. L'appel de détresse des adultes défendant les poussins consiste en un hennissement à plusieurs notes de notes rapides, descendant en tonalité à la fin; bien que parfois fait défendre le territoire sans poussins (PD).

 

Comportement :

—parade nuptiale (pair bond) :Commence par des oiseaux, généralement deux, marchant parallèlement et émettant une seule note de tuyau. Les oiseaux adoptent alors une posture avec le cou tendu vers l'avant et vers le bas, le dos parallèle au sol. Les oiseaux courent côte à côte, la tête se balançant de haut en bas, émettant un sifflement fort (voir Sons : Vocalisations), qui commence lentement, les notes devenant plus rapides et changeant de hauteur. Les oiseaux s'arrêtent fréquemment et tournent à 180 degrés, en cercle complet ou à angle droit et continuent l'affichage de la tuyauterie (Fig. 4). Souvent, les oiseaux prennent leur envol en parallèle ou rapprochés, les deux émettant un long sifflement. À ce stade, la paire d'affichage est souvent rejointe par des résidents de territoires adjacents. Ce "tournoi" ou "cérémonie" de tuyauterie peut impliquer 3 paires ou plus. La cérémonie de sifflet peut changer dans les deux sens d'un affichage de sifflet au sol à l'air. Le vol se fait souvent avec des battements d'ailes rapides et peu profonds.

— défense de territoire : Les deux sexes défendent des territoires mais les mâles sont plus agressifs. La cérémonie de trille (piping display) est utilisée dans les interactions intra-spécifiques avec les couples voisins (commun au début de la saison de reproduction), dans la parade nuptiale et la salutation (appelé «affichage de la queue dressée» dans Kilham 1980, Miller et Baker 1980).

 Le comportement évasif comprend l'oiseau se jetant sur le côté contre le sol pour esquiver le projet de loi d'un adversaire lors d'un conflit territorial (Kilham 1980). Ils peuvent aussi hocher la tête lorsqu'ils sont dérangés. Les activités de déplacement comprennent la posture de pseudo-sommeil, dans laquelle l'oiseau se tient sur une ou les deux pattes avec les yeux ouverts et le bec caché sous les scapulaires, la fausse couvaison et l'arrachage d'herbe .

https://amoywg.org/american-oystercatcher/behavior/#:~:text=Birds%20run%20side%2Dby%2Dside,rapid%20and%20changing%20in%20pitch.

.

 

.

 

 

"Bien que les Huîtriers pie Haematopus ostralegus hivernant dans l'estuaire de l'Exe aient exécuté la parade sifflante dans n'importe quel type de rencontre agressive, elle a été principalement observée dans deux contextes. Le « sifflet solitaire» s'est produit lorsqu'un individu a sifflé sans qu'un adversaire évident ne se trouve à proximité immédiate. Dans les «cérémonies de sifflement en trille», deux personnes ou plus se sifflent pendant de longues périodes à courte distance. Les concours prolongés sur les moulières étaient généralement remportés par l'individu qui avait initialement commencé le concert. Les oiseaux les plus agressifs et les plus performants (les dominants), se livraient le plus souvent à des cérémonies solitaires de sifflement, utilisant jusqu'à 10% de leur temps de cette façon. Cela suggère que le comportement était associé au rang de dominance. "

Au total, les auteurs concluent à l'expression d' un conflit frontalier territorial entre un élevage couple et un voisin.

.

"L'hypothèse est que les deux oiseaux sont susceptibles de commencer à siffler si leur statut relatif n'a pas déjà été établi, de sorte qu'une fin rapide à un différend sur une moulière ou un site d'alimentation n'est pas atteinte. Un individu dominant effectue des sifflements solitaires à distance pour supprimer les activités agressives des autres oiseaux dans sa zone d'alimentation. Si ce signal échoue, le dominant peut se joindre à la cérémonie, expliquant pourquoi trois étaient le nombre le plus fréquent d'oiseaux impliqués dans les cérémonies de flûte. "

Le comportement est décrit dans les différentes espèces du genre Haematopus et sur les différents continents.

https://www.researchgate.net/publication/230227761_Piping_as_a_display_of_dominance_by_wintering_Oystercatchers_Haematopus_ostralegus

https://www.waddenacademie.nl/fileadmin/inhoud/pdf/06-wadweten/Scripties/MScThesis_Roeland_Bom.pdf

https://sora.unm.edu/sites/default/files/journals/nab/v039n01/p00003-p00008.pdf

https://doris.ffessm.fr/Especes/Haematopus-ostralegus-Huitrier-pie-1737

.

Note : les clichés ont été pris à distance, au zoom x125 (537mm) afin de ne pas perturber les huitriers pies.

.

Cela commence comme ça.

.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

.

.

Et puis on commence :

.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

.

.

Et on se disperse, hautain ou méditatif. Moi, participer à une manif ?

.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La "cérémonie de sifflement en trille" des Huitriers pies Haematopus ostralegus. Ouessant 17 mai 2023. Photographie lavieb-reve.

La cérémonie de sifflement des Huitriers pies.
La cérémonie de sifflement des Huitriers pies.
Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier
18 juin 2023 7 18 /06 /juin /2023 14:53

Le déchargement des goémoniers Keneven et Le Challenger à Lilia devant l'île Vierge.

.

Voir : 

Les navires goémonier au travail dans l'archipel de Molène.

 

.

Le Keneven BR 900 177.

"Goémonier à deux grues du quartier de Brest. Ancien chaland en métal baptisé "NICKEL", construit en 2001, et transformé en goémonier pendant l'hiver 2021-22. Taille : 11m96 x 5m. Moteur : 110 kw. Tonnage (brut) : 18,44 tx. Port d'attache : Kérazan. Patron-pêcheur : Ronan ARZUR."  http://goemoniers.e-monsite.com/pages/keneven-br900177.html

 

Le déchargement du goémonier Keneven  à Lilia. Photographie lavieb-reve 24 mai 2023.

Le déchargement du goémonier Keneven à Lilia. Photographie lavieb-reve 24 mai 2023.

Le déchargement du goémonier Keneven  à Lilia. Photographie lavieb-reve 24 mai 2023.

Le déchargement du goémonier Keneven à Lilia. Photographie lavieb-reve 24 mai 2023.