Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2022 7 04 /12 /décembre /2022 18:39

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben.

.

 

.

1°)  Voir sur l'église de Pleyben :

 

.

 

 


 

 

.

2°) Voir les 29 Passions des verrières du Finistère au XVIe siècle  dont beaucoup  sont dues à l'atelier Le Sodec à Quimper. Le Corpus Vitrearum VII permet d'en dresser une chronologie :

et dans le Morbihan :

 

.

On attribue aussi à l'atelier des Le Sodec les vitraux suivants :

 

Et enfin :

Liste des 308 articles de mon blog décrivant des vitraux 

 

 

.

PRÉSENTATION.

.

Parmi les Passions finistériennes, il faut distinguer les verrières comportant  des scènes de la Vie du Christ dont la Passion, ou bien des scènes successives de la Passion, ou bien de Grandes Crucifixions  occupant toute la vitre. La maîtresse-vitre de Pleyben appartient au deuxième groupe, bien que la Crucifixion viennent occuper 6 panneaux sur 16.

On peut aussi classer ces Crucifixions en deux catégories : celles où le ciel est rouge, et celles, comme ici, où le ciel est bleu.

.

Mais la maîtresse-vitre de Pleyben ne répond pas du tout au style des maîtresse-vitres de la région, et nous n'y retrouvons aucune des marques caractéristiques de l'atelier Le Sodec de Quimper : aucune inscription sur les galons et les harnachements, aucune larmes aux yeux de Marie, Marie-Madeleine ou Jean, aucun de ces chevaux hilares inimitables. Et bien-sur aucune reprise de cartons des églises avoisinantes.

La qualité des visages est bien inférieure, et les profils au nez camus — celui de Marie-Madeleine au pied de la croix— sont disgracieux.

Pourtant, la composition générale des scènes de la Passion est reprise aux verrières contemporaines, de même que celle de la Crucifixion avec une lancette par croix,  Marie en pâmoison du côté du Bon Larron, et le ciel hérissé des lances des cavaliers et soldats.

De même, on retrouve la tenue vestimentaire des Larrons, avec leur chausses à crevés, ainsi que le motif de l'âme du Bon, emportée par un ange, et du Mauvais, saisie par un diable.

.

Il y a aussi des rapports clairs, qui sont presque des citations, avec le grand calvaire monumental de Pleyben, ces scènes de la Passion, ces deux gibets et le Crucifié. Ce calvaire avait été édifié en 1555 par l'atelier Prigent de Landerneau.

Enfin, un des motifs des sablières de 1571, celui des soldats tirant aux dés la tunique du Christ, est présent en lancette C.

De quand dater cette verrière ? Nous pouvons nous baser, précisément, sur la date portée par une sablière du bras nord du transept, celle de 1571, tandis qu'une inscription lapidaire du transept sud date le début de "l'œuvre" en 1564. Le mur de la porte sud est daté de 1583. Le porche sud est daté de 1588 et 1591. Au total, les auteurs du Corpus Vitrearum détermine la datation vers 1570 pour cette verrière. (On notera qu'il s signalent la présence d'ornements végétaux de 1500-1510 sur le tympan de la baie 3).

.

.

DESCRIPTION.

.

Cette baie de 5,50 m de haut et 2, 80 m. de large comporte 4 lancettes en plein cintre, chacune de 4 panneaux, et un tympan à   10 ajours et  5 écoinçons. Le décor des lancettes est structuré en trois registres : un registre supérieur consacré à la Crucifixion et la Résurrection , et deux registres inférieurs présentant  8 scènes de la Passion.

La verrière a été restaurée "assez lourdement" au 4ème quart du XIXe siècle, et des compléments ont été ajoutés (par L. Plonquet selon Le Bihan). En effet, en 1879, deux verrières latérales ont été disposées autour de cette baie d'axe, probablement par Hucher, du Carmel du Mans : la baie 1 avec un Arbre de Jessé, et la baie 2 avec un Arbre apostolique.

En 1937, Jean-Jacques Gruber est venu sur place entretenir la maîtresse-vitre, puis le maître-verrier quimpérois Jean-Pierre Le Bihan est intervenu plus récemment (1995 ?), supprimant les plombs de casse par collage bout à bout.

Les scènes sont compartimentées par de petits dais ornés d'oves et de rideaux festonnés issant d'un mufle de lion.

.

 

 

 

 

 

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.
.

LA CRUCIFIXION SUR SIX PANNEAUX. Lancettes A, B et C, registres supérieurs.

.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

LA LANCETTE A : LE BON LARRON; LA PÂMOISON DE LA VIERGE.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

1. Le Bon Larron : son âme est emportée par un ange vers les Cieux.

.

Verre vert gravé pour rendre les crevés des chausses du larron.

Notez aussi le bonnet en verre rouge gravé du soldat : ces type de verre atteste de la virtuosité des verriers finistériens du XVIe siècle.

Les jambes du condamné sont repliées :elles ont été brisées pour achever les suppliciés.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

2. La Pâmoison de la Vierge assistée de Jean et des Saintes Femmes .

.

La Vierge s'est effondrée, et une sainte Femme lui retient la tête. Je remarque les voiles, qui pourraient évoquer des coiffes locales.

À droite, ce serait Marie-Madeleine, qui se distingue par ses cheveux blonds libérés sous une coiffe très élégante.

Et à gauche, ce serait Jean, imberbe, doigts entrecroisés, qui s'identifie par la couleur rouge de son manteau.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

 

.

.

LA LANCETTE B : LE CHRIST EN CROIX ; MARIE-MADELEINE AU PIED DE LA CROIX.

.

La croix est implanté à côté d'un crâne, rappel du nom Golgotha "lieu du Crâne", voire allusion au crâne d'Adam.

Le Christ porte dans toutes les scènes un nimbe crucifère à lobes rouges.

Le sang qui s'écoule des plaies est largement dépeint (main droite restaurée).

Deux cavaliers sont présents à la droite du Christ : l'un est Longin (au bonnet en verre rouge gravé), qui vient de percer de sa lance le flanc droit. L'autre, dissimulé, présente l'éponge de "vinaigre", ou une hallebarde.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Au pied de la Croix, qu'elle étreint, Marie-Madeleine contemple le sang qui s'écoule des plaies des pieds. Elle est la figure princeps de la dévotion au Sang du Christ, particulièrement attestée sur les verrières et sur les calvaires en pierre. Mais ici, le peintre n'a pas représenté les larmes qui, ailleurs, crée une correspondance entre le sang versé, rédempteur, et les larmes versées, de gratitude et de compassion.

La main droite est moderne.

La sainte est très élégante, avec une coiffe rouge perlée (verre gravé), sa robe de velours rouge et son surcot doré et damassé.

Le flacon d'aromate est posé à ses pieds.

Dommage que le visage soit si laid.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

LA LANCETTE C : LE MAUVAIS LARRON; LA TUNIQUE TIRÉE AU SORT AUX DÉS.

.

.

.

1. Le Mauvais Larron.

.

Il est attaché par les bras à la traverse, et il baisse la tête (il détourne le regard du Christ) tout en tirant la langue. Un diable rouge, ailé, s'empare de son âme.

Remarquez le verre rouge gravé des chausses du condamné. 

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

2. Les soldats et les dignitaires assistent au supplice.

.

Deux exemples de verre rouge gravé : le bonnet du notable et le plumet du casque  d'un soldat.

Un des cavaliers (visage restauré) porte une couronne autour d'un bonnet conique rouge. Ce serait un Juif, comme l'indiquerait le gland de passementerie de sa capuche, et le pavillon du Royaume de Jérusalem (XII-XIIIe siècle). Ce détail a-t-il été apporté par le restaurateur du XIXe siècle ?

Un autre dignitaire juif souffle dans une trompe. Il porte un bonnet conique entouré d'un turban. 

Ces deux notables sont barbus.

.

 

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

3. Les soldats jouent au dés le tirage au sort de la tunique sans coutures du Christ.

.

Panneau refait au XIXe siècle.

Les dés indiquent 6, 5, 4. Mais les facettes adjacentes montrent que ces dès sont faux. Un dé à jouer comporte sur une face un chiffre, et sa face opposé un chiffre complémentaire aboutissant au total de 7. Le 6 (le dé qui est pointé par l'index) ne peut avoir un 1 sur son côté adjacent. Ce qui explique le regard stupéfait du joueur de droite, et de celui qui regarde par dessus son épaule.

.

Cette scène figure aussi sur les sablières du bras nord du transept de l'église de Pleyben (Maître de Pleyben, 1571), sur celles de Sainte-Marie-du-Ménez-Hom (idem) et sur celles du château de Kerjean (ibidem). Les chiffres des dès ne sont visibles qu'à Pleyben.

 

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.
.

.

LES SCÈNES DE LA PASSION. Lancettes A, B C, et D, deux registres inférieurs.

.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Comparution de Jésus devant Caïphe.

.

Bien conservé à l'exception d'un soldat à droite.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Comparution de Jésus devant Pilate : le lavement des mains.

.

Visages de la servante et des soldats restaurés. Bonnet de Pilate en verre rouge gravé (à la molette?)

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

La Flagellation.

.

Très restauré sauf le bourreau de droite. Fond rouge damassé.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Le Portement de Croix.

.

Bien conservé sauf un soldat à gauche. Le ciel est hérissé de lances et de hallebardes. 

Bel exemple de cheval par ce verrier, avec une crinière très fournie.

Les gardes sont coiffés de casques à plumet, sauf celui, moderne, qui tient la corde du Christ et le frappe de son gourdin.

Les cuirasses sont peintes pour imiter l'acier damasquiné.

 

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

LE DERNIER REGISTRE, CONSIDÉRABLEMENT CACHÉ PAR LE RETABLE.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Le Lavement des pieds.

.

Restauré sauf le Christ (agenouillé, non visible sur mon cliché), saint Pierre et un autre apôtre.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

La Cène (moderne, 4ème quart XIXe).

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

L'agonie du Christ au Jardin des Oliviers.

.

Moderne sauf quelques pièces, dont la troupe arrivant au loin, traitée en grisaille.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

.

.

L'Arrestation de Jésus.

Judas tient sa bourse.

Belle scène de cohue. Pierre a tranché de son glaive l'oreille de Malchus,  serviteur du souverain sacrificateur : Jésus tient dans sa main droite l'oreille.

.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La maîtresse-vitre (La Passion, anonyme, v. 1570) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

.

LE TYMPAN.

.

F. Gatouillat et M. Hérold datent ce tympan vers 1540, sans indiquer leur critère. Cela interroge, puisque ce serait un ré-emploi d'une verrière précédent les travaux de reconstruction du transept, et précédent cette baie 0.

Les motifs des écoinçons sont modernes.

.

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Dieu le Père, coiffé de la tiare, bénissant et tenant l'orbe.

.

Verre bleu gravé, ou du moins peint en jaune d'argent. Verre rouge gravé (nimbe et galon de la cape).

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Anges tenant les instruments de la Passion : la cuvette et le broc de Pilate, et la lanterne de l'Arrestation.

.

À gauche, l'ange est de la main de l'artiste de 1570 : on reconnaît le profil à nez camus.

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Ange tenant un instrument de la Passion : le roseau de la Dérision.

 

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Ange tenant les instruments de la Passion : la Croix, les fouets, et le lien.

 

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Ange tenant des instruments de la Passion : les tenailles de la Déposition, et les clous.

Notez les lambrequins à passementerie de la tunique.

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Ange tenant un instrument de la Passion : l'échelle de la Descente de Croix.

 

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Ange tenant un instrument de la Passion : la couronne d'épines.

 

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Ange tenant un instrument de la Passion : le voile de Véronique.

 

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Ange tenant un instrument de la Passion : la colonne de la Flagellation.

 

 

.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le tympan de la maîtresse-vitre (anonyme, v. 1540) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

SOURCES ET LIENS.

.

— COUFFON (René), 1945, La peinture sur verre en Bretagne, Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne (SHAB) pages 27 à 64.

https://www.shabretagne.com/document/article/2531/La-peinture-sur-verre-en-Bretagne-Origine-de-quelques-verrieres-du-XVIe-siecle

— GATOUILLAT (Françoise), HÉROLD (Michel), 2005,  Les vitraux de Bretagne, Corpus Vitrearum, France VII, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, p. 183.

— LE BIHAN (Jean-Pierre), 2008, Pleyben

http://jeanpierrelebihan.over-blog.com/article-16919163.html

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Vitraux Pleyben Chapelles bretonnes.
1 décembre 2022 4 01 /12 /décembre /2022 12:11

La charpente sculptée de l'église de Pleyben : les 20 abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). De singuliers  acrobates avec entraves.

.

 .

 

.

1°)  Voir sur l'église de Pleyben :

 

 

.

2°) Sur les chapelles de Pleyben :

.

3°) Sur la charpente de l'église de Pleyben :

 

Sur les réalisations du Maître de Pleyben (1567-1576), attribution par S. Duhem :

 

Attribution personnelle possible au Maître de Pleyben : Bodilis, Saint-Sébastien,  et Roscoff. 

.

Et enfin :

 

.

PRÉSENTATION.

.

Le but de cet article est d'approfondir l'étude des abouts de poinçon ( voir définition et schéma ici), ces parties sculptées verticales de la charpente qui rythment le haut des lambris et qui échappent souvent à notre curiosité déjà bien absorbé par l'examen des sablières et des blochets. À Pleyben, leur nombre est considérable, je me limite au bras sud du transept.

.

À Pleyben, comme à Bodilis et sur d'autres charpentes du Maître de Pleyben et d'autres charpentiers "ymagiers" (Saint-Tugen à Primelin, Grâces à Guingamp, La Roche-Maurice), ces abouts de poinçon réservent de belles surprises à l'amateur de figures profanes et truculentes. 

Ici, c'est particulièrement le motif de l'acrobate qui est richement traité, dans sa posture en renversement, bien adaptée à la forme ramassée de l'about de poinçon : le corps forme un arc de cercle et les jambes se positionnent derrière le dos, les pieds contre les épaules.

Une posture paradoxalement proche, car tout aussi compatible avec la forme de l'about,  est finalement celle de l'ange saisi en vol, lui aussi avec  les genoux repliés et les pieds à la hauteur des épaules.

Si bien que parmi les 20 abouts de poinçon du bras sud du transept, on dénombre, outre  6 fleurons et 1 vieillard lubrique, 6 anges, et 8 personnages en posture acrobatique.

.

Mais ce qui fait l'originalité des acrobates de Pleyben, c'est qu'ils utilisent, pour beaucoup d'entre eux, un appareillage d'entrave, complexe et insolite, des jambes.

Je n'ai pas trouvé d'autres exemples de ces entraves ailleurs, ni pour la période contemporaine (Renaissance), ni pour la période médiévale dans l'art roman ou gothique. Ces particularités n'ont pas été signalées par les auteurs cités en bibliographie.

C'est dire l'intérêt majeur  de ces figures. Mais leur examen est difficile, car, pour les observer, il faut multiplier les points de vue dans l'église.

.

 

.

Liste ( en partant de la périphérie de la croisée) :


 

20. Le masque : homme à bonnet rouge à rabats se caressant la barbe.

19. Ange tenant un cartouche à cuir découpé à enroulement avec une inscription peinte de 1858.

14 à 18 : fleurons.

13. Ange en robe bleue jouant d'un luth à trois cordes.

12. Deux musiciens (trompette et battement de mains) ayant les pieds entravés par un joug.

11. Acrobate aux chevilles liées et se tenant à un baquet blanc.

10. Fleuron percé de deux orifices (suspension).

9. Acrobate ou contorsionniste sur un chevalet complexe.

8. Ange tenant un panneau ovale : ébauche de luth ?

7. Ange à robe bleue ourlée d'or,  bras croisés sur la poitrine.

6. Deux hommes (acrobates) liés par la taille, tenant chacun un gourdin et saisissant de l'autre main leur cheville.

5. Ange aptère à jupe bleue et or jouant (??) d'une trompe (brisée).

4. L'acrobate bleu et brun tenant sa cheville dans une pince.

3.L'ange à la tunique vert-d'eau et aux ailes dorées.

2. Un fleuron

1. Le joueur de percussion.


 

 

 

Sur la figure de l'acrobate, voir :

.

Sur les acrobates sculptés en pierre  sur les crossettes ou les porches :

 

 

—Les acrobates sculptés en bois sur les charpentes ou les miséricordes: 

 


.


 

 

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

20 Le masque : homme à bonnet rouge à rabats se caressant la barbe.

.

La figure du vieillard se caressant la barbe est déjà présente dans les modillons romans, son geste passant comme lubrique. Elle est largement reprise dans la sculpture sur pierre et sur bois du XVe siècle.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

19. Ange tenant un cartouche à cuir découpé à enroulement avec une inscription peinte.

.

L'inscription indique :

PEINT EN 1858 PAR PIERRE SAVARY GOURMELIN BATISTE.

Je n'ai pu trouver des renseignements sur ces peintres. Ils ont repeint les sculptures  qui restent, elles, du XVIe siècle.

.

L'ange est aptère, j'aurai pu le décrire comme une jeune femme en corsage jaune à manches courtes très bouffantes et jupe bleue. Les manches rappellent fortement celles des anges qui tiennent les cartouches des sablières des années 1571.

 

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

14 à 18 : fleurons.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

13. Ange en robe bleue jouant d'un luth à trois cordes pincées.

.

L'instrument est représenté de façon schématique (luth, guiterne, mandore/mandole...), sans ouïe, sans chevillier, mais le geste des deux mains est précisément rendu, notamment pour la main droite pinçant la corde basse entre pouce et index, sans plectre.

La femme est si gracieuse que je la qualifie d'ange, d'autant que ses manches courtes, amples, bouffantes en plis concentriques sont semblables à celles des anges présentant, sur les sablières de Pleyben, Kerjean et Sainte-Marie-du-Menez-Hom, les cartouches.

Son cou tendu, son visage inspiré rendent presque audible son jeu.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

12. Deux acrobates, l'un jouant de la trompette et l'autre battant la mesure,  ayant  les pieds entravés par un joug.

.

C'est l'une des figures énigmatiques d'acrobates ; les deux personnages portent des bonnets et sont imberbes et joufflus, ils sont fusionnés comme des siamois, si bien qu'ils ont en commun une seule paire de jambes, à pantalons blancs et pieds nus : ce sont ces jambes qui sont réunis par une entrave verte, dont on perd le contour.

Les couleurs des coiffures (verte et jaune) et des plastrons (jaune et verte) sont croisés, et ce mélange de couleurs assez mal vues dans la société, du moins médiévale (cf. Michel Pastoureau) renforce l'idée que ces musiciens sont des saltimbanques.

Du bassin du personnage vêtu de jaune part un rouleau enroulé en tours de spires, comme une couverture roulée, dont il est difficile de comprendre la signification.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

11. Acrobate aux deux chevilles liées, tenant un baquet blanc.

.

Nouvelle énigme avec ce personnage barbu, à la tête engoncée dans les épaules  et aux grands yeux au regard lourd, qui, vu de face, semble tenir sous lui par des poignées une sorte de baquet blanc à flanc crénelé.

Vu de l'arrière, les jambes apparaissent très fléchies derrière les épaules, et les chevilles sont entravées par un joug bilobé dont on perd, vers le dos, le contour.

Le personnage porte un pantalon troué au niveau des genoux par des taillades.

La couleur verte de cet acrobate n'est pas innocente et souligne sa marginalité ; mais les couleurs d'origine ont-elles été retrouvées et respectées lors de la restauration de 1858 ?

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

10. Fleuron, percé de deux orifices (suspension ?).

.

Ce fleuron peut servir de poulie pour la suspension d'un lustre, ou d'un accessoire liturgique.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

9. Acrobate ou contorsionniste.

.

La tête de cet acrobate est semblable à celle du précédent : barbe en bouc et grands yeux lourds. Elle est encadrée par deux bras nus, qu'on peine à rattacher au reste du corps, peint en vert. En arrière, deux jambes nues s'achèvent par des pieds en position peu anatomique, tournés vers l'intérieur, et dont la pointe s'appuie (ou est bloquée) par un chevalet qui se prolonge vers les bras. 

Est-ce là la performance d'un contorsionniste ?

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

8. Ange tenant un panneau (ou instrument ?) ovale.

.

Cet ange (ou du moins cette femme, saisie en vol avec sa robe modelée par l'élan) est proche de celui de l'about n°13, et ce qu'il porte sur lui est sans doute l'ébauche d'un luth : on retrouve le geste assez précis de pincement des cordes.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

7. Ange à robe bleue ourlée d'or,  bras croisés sur la poitrine.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

6. Deux hommes (acrobates) liés par la taille, tenant chacun un gourdin et saisissant de l'autre main leur cheville.

.

On retrouve la couleur verte d'un des deux bateleurs. Ils sont tous les deux barbus, et vêtus d'une tunique à manches bouffantes aux épaules. L'un porte un bonnet, l'autre, vêtu de marron, est tête nue.  Les jambes sont nues mais les pieds sont chaussés. 

Ils s'écartent et semblent vouloir se frapper mutuellement de leur gourdin, même s'ils ne se regardent pas.

La jambe droite de l'homme en vert manque, comme par un phénomène de fusion.

Leur geste de préhension de leur cheville est si caractéristique des acrobates et autres personnages licencieux des monuments du XV et XVIe siècle qu'il leur est une sorte d'attribut. Dans le contexte de cette série, il peut passer pour une contrainte que s'impose les protagonistes pour faire preuve de leur virtuosité, comme, ailleurs, les entraves.

.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

5. Ange aptère à robe bleue et tunique or jouant  d'une trompette (brisée).

.

La jeune femme lève la main droite pour exprimer le message ou la convocation qu'elle diffuse en soufflant dans sa trompe. On retrouve les bras nus émergeant de manches courtes bouffantes des anges précédents.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

 

4. L'acrobate bleu et brun saisissant sa cheville grâce à une pince.

.

 

Un acrobate apporte toujours avec lui ses valeurs ou contre-valeurs de rupture avec l'ordre conventionnel et de pratique ludique alors condamnée, comme le théâtre et les arts de tréteaux, par l'Église. Mais cette dernière tolérait cette transgression, et mieux, elle lui donnait une place, notamment dans les hauteurs de ses sanctuaires, sans que l'on puisse dire jamais si il s'agit d'un exutoire, d'une condamnation de Mal, ou d'une capacité à conjoindre les contraires pour mieux proclamer la gloire divine. Je renvoie à Michael Bakhtine et la carnavalisation médiévale, ou à la Fête des Fous instituée à la Sainte Chapelle pour les enfants de chœur, etc., 

 Le geste de la préhension des pieds très fréquemment représenté sous forme de crossettes, et auparavant sous forme de modillons romans en sculpture sur pierre. Il possède manifestement une valeur érotique. Ici, notre acrobate réussit un spectaculaire renversement postérieur associé à une rotation du tronc, mais surtout, il s'impose deux contraintes : la préhension de sa cheville, du côté où il est tourné, mais aussi la préhension de la cheville gauche, plus éloignée, par l'intermédiaire d'une grande  pince : un nouvel exemple d'entrave.

.

 

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

 

 

3. L'ange à la tunique vert-d'eau et aux ailes dorées.

.

Il vole, une main sur le chœur et l'autre dressée, inspirée et déclamative.

.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

 

2. Un fleuron vert et rouge.

.

 

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

 

1. Le homme tenant un vase et une coupe.

.

J'avais précédemment pensé qu'il s'agissait d'un musicien dansant en agitant des boites à rythme, car j'interprétais les objets blancs resserrés au centre qu'il tenait comme deux petits tambours, la partie évasée me semblant recouverte d'une peau. Je retrouvais le bonnet  de musicien (voir le sonneur de cornemuse du blochet sud de la nef). La tunique bleu-gris est rayée sur le torse comme la livrée d'un domestique, serrée à la taille avant de se terminer par une fronce charmante, caractéristique du sculpteur (voir les anges présentateurs de cuir à Kerjean, par exemple).

Mais en multipliant les point de vues, je découvre qu'il tient dans la main droite un pichet saisi par une anse. Ce serait un joyeux buveur , et ce serait une coupe qu'il tiendrait de la main gauche pour la rapprocher de ses lèvres.

Il est, comme les acrobates et les anges, très cambré, ses jambes couvertes par la robe bleue atteignant l'arrière des épaules.

.

 

 

 

 

 

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

0. L'élément central de la croisée  : quatre anges du Jugement sonnant de la trompe.

.

 

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Les abouts de poinçon du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

BONUS : L'ENTRAIT DE LA CROISÉE SUD ET SON NOEUD : DEUX ANGES, JAMBES ECARTÉES, DANS DES CUIRS À ENROULEMENT.

.

Vue du côté sud.

.

L'entrait du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

L'entrait du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

L'entrait du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

L'entrait du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Vue depuis le centre de la croisée.

.

L'entrait du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

L'entrait du bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Le bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

Le bras sud du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

La charpente de la croisée du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

La charpente de la croisée du transept (Maître de Pleyben, v.1571). Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

DISCUSSION : LES ACROBATES DANS LES ÉGLISES : ACROBATIE ET ART SACRÉ.

.

Lorsqu'on découvre un acrobate à l'intérieur ou l'extérieur d'un édifice religieux médiéval ou Renaissance, on tend à penser qu'il s'agit d'un élément anecdotique, une licence que s'est permis l'artisan , private joke ou pied de nez qui ne serait aperçu que des initiés et échapperait à l'attention du clergé, des pieux paroissiens ou aux commanditaires. 

Ou bien, on les considère comme l'intrusion de la culture du monde laïc dans les sanctuaires (Keenan-Khedar 1986).

Ou encore, (C. Prigent), les acrobates, comme les jongleurs, les ivrognes, les joueurs de dès, les monstres diaboliques seraient placés là pour dénoncer les vices et instruire la postérité.

.

Mais la répétition de ces acrobates dans la plupart des sanctuaires, le caractère  parfois très ostensible de leur emplacement (même si, ici, les abouts de poinçon ne sont visibles qu'avec un bon éclairage et des jumelles), leur étroite association avec des anges, obligent à remettre en cause ces points de vue.

Il faudrait pouvoir remettre en cause nos jugements de valeurs et a priori acquis et formés par la fréquentation de monuments religieux décorés depuis plusieurs siècles (depuis le XVIIe siècle ?) pour admettre que ces acrobates témoignent d'une expression du sacré.

C'est très difficile puisque tous les auteurs ont souligné que les musiciens, les danseurs, les acteurs de théâtre et les saltimbanques étaient condamnés par l'Église.

Néanmoins, ce rapport entre acrobatie et expression sacrée est bien attestée dans le monde païen de l'Antiquité. L'examen de la réalité de ces liens pourrait nous inciter à une conversion de nos opinions. En outre, la fréquence de la présence des acrobates sur les modillons romans atteste de la précocité de leur représentation dans les édifices chrétiens.

.

Je réunis ici les copié-collés du site de la BnF consacré à ce sujet (les illustrations sont accesibles par les liens) :

 

 

Au cours de la période Antique, à Sumer, en Égypte ou aux confins de l’Indus, la pratique de l'acrobatie est souvent liée à des cérémonies funéraires. Le saut, l'équilibre ou la souplesse ont une fonction conjuratoire en opposant à la mort présente une succession de figures représentant une vitalité irrépressible. En dominant symboliquement son corps, l’acrobate est une figure de progrès : nul renversement n’échappe à son rétablissement, source de renaissance et traduction d’une transition d’un monde à l’autre

Contorsion

Liés à des pratiques chamaniques, certains exercices acrobatiques s’apparentent à des rites primitifs.  Acrobates ou danseurs attendent d'un affranchissement de la pesanteur, poussé à l’extrême, qu’ils les livrent à la force d’un pouvoir divin créateur. L’acrobatie symbolise l’accession à une condition surhumaine. Elle est une extase du corps. Et tout ce qui pare la chair – fard, huile, peau ou plumes – contribue à faire s’épanouir le mystère de l’élévation et de la transcendance. Aujourd’hui, les contorsionnistes asiatiques ou occidentaux poursuivent cette tradition dans un registre profane et spectaculaire.

http://expositions.bnf.fr/cnac/grand/cir_0391.htm

Art italiote : Hydrie à figures rouges Vème siècle av. J.C

Les convives des banquets dionysiaques, entraînés par le rythme effréné des danses, atteignaient le paroxysme de l’enthousiasme et de l’excitation au spectacle des performances acrobatiques extrêmes des danseurs et danseuses, les kybistétères. En appui sur les mains ou sur les coudes, comme ici, le corps arrondi en arc, à la limite de la culbute, les équilibristes attrapent avec leurs pieds, des objets ou des coupes pleines qu’ils soulèvent jusqu’à leurs lèvres ou offrent autour d’eux. Souvent accompagnés par la musique des crotales (pièces de bois à deux lamelles articulées) ou de l’aulos (flûte à deux corps), ils sautent, en tourbillonnant sur leurs deux jambes ou le corps disloqué en contorsion, au-dessus d’épées plantées au sol, pointes dressées.

Art de la Grande Grèce : Dionysos masqué, assistant à un spectacle avec un acrobate et un grotesque

Rite de Dionysos. Vase (phlyaque) provenant de Paestum, Campanie (Italie), IVe siècle avant J.-C.

http://expositions.bnf.fr/cnac/grand/cir_0398.htm

L’acrobate figuré sur ce cratère grec illustre la permanence des postures acrobatiques codifiées dès l’Antiquité et auxquelles les multiples civilisations qui les ont associées à des cérémonies sacrées ou profanes ont donné un sens en lien avec leurs besoins respectifs. Parfois considérée comme purement ornementale, la figure de l’acrobate possède néanmoins un potentiel d’interprétation qui s’accorde bien à de multiples représentations en Orient comme en Occident, des figurines Han aux sculptures en haut-relief des églises romanes ou gothiques.

Art romain : acrobate contorsionniste Italie, IIe siècle avant J.-C.

http://expositions.bnf.fr/cnac/grand/cir_0401.htm

Dieu grec de la marge et de la transgression mais également de la joie brute et du renouveau extatique, Dionysos inspire des comportements extrêmes adoptés par les Romains, de la danse exaltée des processions aux orgies sans fin des banquets. Les interprètes des danses dionysiaques enchaînent tourbillons et virevoltes effrénés opérés par des corps cambrés, parés de voiles mouvants et de leurs longs cheveux lâchés, ou poses acrobatiques sensuelles des corps enroulés sur eux-mêmes. Ici, la danseuse de terre cuite s’offre, entièrement nue, corps bandé comme un arc, chevelure absente, sans doute érodée par le temps.

.

Enfin je citerai ce sermon de saint Bernard de Clairvaux comparant l'ascèse des cisterciens et les tours de force des jongleurs, et l'inversion de leur posture :

" Aux yeux des autres, nous  [les moines] avons l’air d’effectuer de véritables tours de force. Tout ce qu’ils désirent, nous le fuyons, et tout ce qu’ils fuient, nous le désirons, comme ces jongleurs et ces danseurs qui, la tête en bas, les pieds en l’air, dans une posture inhumaine, marchent sur les mains et attirent sur eux le regard de tous "

.

SOURCES ET LIENS.

— ABGRALL (Jean-Marie), 1904, L'Architecture bretonne, Quimper, de Kerangal éditeur

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/f20eb990fd763d232327db92aeeb6869.pdf

ABGRALL (Jean-Marie),  et Le Coz Y., 1908 “Pleyben : église, ossuaire, calvaire,” A. de Kerangal, Quimper, 31 pages

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/a0a5651f868070445ed8e54fb7eecff8.pdf

ABGRALL (Jean-Marie), ou PEYRON, 1923, Notice sur Pleyben, BDHA Quimper.

https://www.diocese-quimper.fr/wp-content/uploads/2021/01/bdha1923.pdf

ABGRALL (Jean-Marie), 1897,  Livre d'or des églises de Bretagne Pleyben Brasparts page 2

http://www.bibliotheque.idbe-bzh.org/data/cle_201/pleiben__brasparts.pdf

 — COUFFON (René), LE BARS (Alfred), 1988, Notice de Pleyben, Diocèse de Quimper et de Léon, nouveau répertoire des églises et chapelles, Quimper, Association diocésaine, 1988, 551 p. 

https://www.diocese-quimper.fr/wp-content/uploads/2021/01/PLEYBEN.pdf

"L'intérieur, du type à nef obscure, est lambrissé, couverture avec sablières sculptées imitées de Kerjean et entraits apparents. Une des plus intéressantes charpentes de la Bretagne. Le lambris n'en laisse voir que les entraits engoulés, dépourvus de poinçons, et les sablières sculptées. Il affecte la forme d'un berceau surbaissé, dans la nef et dans le transept, dont la mutuelle pénétration produit une sorte de voûte d'arêtes à la croisée, et d'un demi berceau brisé dans les bas côtés. Il imite enfin, sur le choeur, une voûte d'ogives qui rayonnent autour d'une clef. Sauf un curieux blochet dans lequel on a sculpté un démon portant un phylactère qui est placé à l'extrémité orientale du bas-côté sud, il n'y a rien à noter dans les collatéraux. Mais dans la nef, la saillie des clefs qui décorent habituellement l'intersection de la lierne centrale et des aisseliers courbes frappera au premier examen. Ce sont de véritables clefs pendantes, dont la multiplicité choquait Palustre, mais dont l'extrême variété nous ramène aux fantaisies des sculpteurs du moyen âge. Nous retrouvons d'ailleurs quelques sujets de ce temps aux sablières , que je ne crois pas antérieures à la seconde moitié du XVIe siècle. Du côté nord, de l'ouest à l'est, la décoration est ainsi composée : têtes plates et figures couchées alternées; hommes nus, tenant des cartouches, mascarons cornus et figurines alternés; hommes nus et lions tenant des cartouches ; un groupe où M.Abgrall reconnaît saint Philippe expliquant à la reine Candace les prophéties d'Isaïe lues par son eunuque; encore des masques et des personnages alternés; enfin un cadavre sculpté, analogue aux représentations notées par M.Mâle entre 1520 et 1557 et encastrées dans des murs de chapelle à Gisors, à Clermont (Oise), à Moulins. A l'exception de la tour sud, elle date du milieu (?) du XVIe siècle. En 1497 dépenses pour le "rétablissement" et l'entretien de la charpente, des murs, des vitraux. En 1531 consécration de six autels, l'église ayant été souillée par une rixe avec effusion de sang. Inscription de 1504 à l'angle du choeur concernant l'abside et croisillon sud. L'inscription de 1571, sur la charpente du croisillon Nord concerne la couverture du transept (De la Barre de Nanteuil)"

 

— LECLERC (Guy), 2007, Pleyben, son enclos et ses chapelles, éditions Jean-Paul Guisserot, 31 pages pages 18 et 19.

https://books.google.fr/books?id=hWctwxQfyhgC&pg=PA18&lpg=PA18&dq=sibylles+pleyben&source=bl&ots=kzc-VMkVBx&sig=29B6LVXN1nHu2s5hEpHEt3en1vA&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiI596WxpfVAhXH2xoKHQ5WDd4Q6AEIQjAF#v=onepage&q=sibylles%20pleyben&f=false

 

— Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Enclos_paroissial_de_Pleyben

SUR LES ACROBATES :

BNF / CNAC,  La contorsion.

http://cirque-cnac.bnf.fr/fr/acrobatie/au-sol/la-contorsion

 

— DUHEM (Sophie), 1997, Les sablières sculptées en Bretagne: images, ouvriers du bois et culture paroissiale au temps de la prospérité bretonne (XVe-XVIIe s.), Presses universitaires de Rennes, 1997 - 385 pages.

— DUHEM (Sophie), 2012  "Impudeurs et effronteries dans l'art religieux breton (xve siècle - xviiie siècle)", éditions Le Télégramme, 2012.

—GAIGNEBET (Claude) , 1985, Art profane et Religion populaire au Moyen Age, Presses Universitaires de France, 364 pages

 

—KENAAN‐KEDAR (Nurith), DEBIES (Marie-Hélène),1968, « Les modillons de Saintonge et du Poitou comme manifestations de la culture laïque », in Cahiers de Civilisation romane, XXXIXe année, 1986, pp. 311‐330,

 

https://www.persee.fr/doc/ccmed_0007-9731_1986_num_29_116_2341

"les modillons constituent un élément autonome de la sculpture romane et expriment par leur iconographie et leur style des tendances laïques qui s'écartent de l'art officiel ecclésiastique."

 

 

PRIGENT (Christiane), Sculptures de danseurs et de jongleurs dans les édifices religieux à l'époque romane et à l'époque gothique.

https://hicsa.univ-paris1.fr/documents/pdf/MondeRomainMedieval/Prigent.pdf

Le monde des jongleurs.

http://jalladeauj.fr/musiciensetjongleurs/styled-4/

— RIO (Bernard), "Le cul-bénit amour sacré et passions profanes", 25 €, aux éditions Coop Breizh,

 

WIKIPEDIA, Iconographie des modillons romans.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Iconographie_des_modillons_romans

 

— Acrobates des modillons romans :

http://chapiteaux.free.fr/TXT_acrobates.html

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Sablières Acrobate Anges musiciens Pleyben Sculptures
22 novembre 2022 2 22 /11 /novembre /2022 22:20

Exposition Paul Bloas au MBA de Brest 2022 : une étude de la signature d'artiste et du tampon.

.

Voir aussi :

.

.

 

.

.

PRÉSENTATION.

Merci à Paul Bloas, et aux médiateurs du Musée des Beaux-Arts.

.

« Je signe pour que les gens qui me voient comprennent que je leur dis “tu” » Van Gogh.

L'étude des signatures apposées par les artistes sur leurs toiles (ou plus généralement leurs œuvres) est un sujet passionnant. Et immensément vaste dès qu'on l'aborde : on s'y noierait.

Je m'y noierais d'autant plus facilement que je l'aborde en néophyte. Quels termes sont utilisés par les experts ? J'improvise.

J'appelle "signature d'artiste" celle des œuvres, différente de la signature administrative ou civile. 

Cette signature comporte le nom civil de l'artiste, ou bien son nom et son prénom, ou encore son pseudonyme.

Lorsque le prénom et le nom de l'artiste sont réduits à leurs initiales, et que ces initiales sont ligaturées, je parlerai de "monogramme". Mais ce monogramme peut, notamment en gravure, être circonscrit par une forme géométrique (losange, ovale, rectangle ou cercle) et cette forme peut être celle d'un cachet ou poinçon. Je dois sans doute distinguer la signature autographe et l'apposition d'un cachet manufacturé. 

Il me paraît judicieux de qualifier de "sceau" les marques inspirées par le courant du japonisme, notamment lorsqu'elles sont de couleur rouge. Beaucoup de peintres japonisants ( Henri Rivière, Mathurin Méheut) signent d'un monogramme rouge circonscrit, qui imite un sceau mais qui est autographe.

"En Chine, au Japon ou en Corée: on utilise des inkan, sceau nominatif, sur lequel le nom est écrit avec une graphie dite tensho (littéralement, une graphie de cachet)." Wikipédia

.

C'est devenu pour moi une habitude d'observer, dans chaque exposition, la signature des œuvres, et de les photographier, tout comme j'étais fasciné par le déchiffrage des cartollino de la Renaissance. Et j'avais parcouru l'exposition Figures d'artistes (Le Louvre 2019-2021) avec passion.

Dans ce blog, je n'ai consacré à cette passion qu'une série d'articles concernant l'inversion de l'initiale N du nom de Jules Noël :

.

Lors de ma visite de l'exposition consacrée à Paul Bloas, j'ai été très séduit par la beauté fluide de la signature du peintre. Certes, certains grands formats ne comportaient que les initiales P B, sans ligature, mais de nombreuses œuvres portaient la mention Paul Bloas, parfois suivie d'une date. La "s" finale se poursuivait par un trait plein d'élan.

On trouve : "P. Bloas", "P Bloas" , "Paul Bloas", et enfin "Paul Bloas" avec le millésime au dessus de la ligne finale.

.

Je me livrai à ce jeu avec d'autant plus de plaisir que la signature s'isolait dans d'abstraites  plages colorées, formant comme un tableau dans un tableau.

Mais une surprise m'attendait : le tampon (chapitre II).

.

.

I. LES SIGNATURES "SIMPLES".

.

 

 

 

 

 

 

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

.

.

II. LES SIGNATURES AVEC MARQUE ROUGE.

.

Dans plus de 25 œuvres, la signature "P. Bloas", en peinture noire, est accompagnée d'une marque rouge, associant, comme deux caractères de calligraphie chinoise, un homme stylisé, et un cercle contenant trois lignes sinueuses. Cette marque semblait peinte à la main, mais, en périphérie, on remarquait parfois ce qui pouvait correspondre à un sceau plus ou moins rond.

Intuitivement, je pouvais évoquer un marcheur arpentant une ville au bord de l'eau (les trois lignes sinueuses).

Paul Bloas a eu la gentillesse de me donner les explications suivantes.

Il s'agit bien d'un tampon, réalisé en 2018 après un séjour à Taïwan sous l'influence de la culture orientale : "là-bas, la signature ne veut rien dire, ce qui compte, c'est le tampon". 

Il traduit en signe le titre d'une exposition réalisée en 2003 : "Mada, debout, de terre et d'eau", témoignant d'un séjour à Madagascar, sa terre natale, de 1999 à 2003.

https://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20030910&article=6710579&type=ar

 

Paul Bloas appose désormais ce tampon sur toutes les œuvres dont le médium le permet.

Il conclut aussi  désormais les performances qu'il réalise avec le guitariste du groupe Noir Désir, Serge Teyssot-Gay en traçant ce slogan.

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=JraGyEXeAF0

https://www.youtube.com/watch?v=FV_aY4_qa-A

https://www.ouest-france.fr/bretagne/plerin-22190/350-personnes-ont-suivi-la-performance-peinture-guitare-2810971

.

Paul Bloas explique que son "logo" parle de la fragilité. Fragilité de l'homme, fragilité — et vanité— des constructions humaines dont il explore les ruines, fragilité de la nature.

Dans ses performances, il joue avec la proximité de "debout" et de "boue", de l'homme debout et de l'homme fait de boue, en écrivant sur les papiers collés où  il a barbouillé de terre le visage de deux personnages : "La boue commence avec moi".

.

Là encore, j'ai éprouvé un tel plaisir esthétique à découper dans le tableau entier ce "détail" que j'ai multiplié les clichés à la recherche du petit bonhomme rouge et de ses vagues.

.

 

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

.

.

On trouve notamment ce tampon sur des peintures réunies par quatre dans le même encadrement : quatre métallurgistes, quatre lamaneurs (ou matelots lançant la touline) et quatre personnages.

 

.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

Signature et tampon de Paul Bloas. Exposition "À Vif", MBA de Brest 2022. Photographie lavieb-aile.

.

.

 

 

SOURCES ET LIENS.

.

PAUL BLOAS, le site :

https://www.paulbloas.com/

Ligne de front " en gare d'Aurillac en 2010 : https://www.youtube.com/watch?v=tVhXX2Z_Axo

LE LOUVRE, Exposition "Figures d'artistes" 2019-2021.

https://www.louvre.fr/en-ce-moment/expositions/figure-d-artiste

C’est à la Renaissance que l’artiste affirme son indépendance et cherche à quitter le statut d’artisan pour revendiquer une place particulière dans la cité. Cette invention de la figure de l’artiste a cependant une histoire plus ancienne et complexe que l’ampleur des collections du Louvre permet de mesurer, des premières signatures d’artisans dans l’Antiquité aux autoportraits de l’époque romantique. La signature, l’autoportrait,  l’invention du genre de la biographie d’artiste servent son dessein : mettre en images les mots et accéder à la renommée accordée aux poètes  inspirés par les Muses.

GUICHARD (Charlotte), 2018, La Griffe du peintre : La valeur de l'art (1730-1820), Paris, Seuil, 355 p.

https://www.muses-et-art.org/la-signature-des-tableaux/

LAMPE (Louis), 1898, Signatures et monogrammes des peintres de toutes les écoles, guide monogrammiste indispensable aux amateurs de peintures anciennes. Premier volume : Portraits. Deuxième volume :  Histoire. Troisième volume : Genre divers

https://bibliotheque-numerique.inha.fr/viewer/9149/?offset=1#page=1&viewer=picture&o=bookmark&n=0&q=

https://bibliotheque-numerique.inha.fr/viewer/9152/?offset=2#page=1&viewer=picture&o=bookmark&n=0&q=

https://bibliotheque-numerique.inha.fr/viewer/9153/?offset=#page=2&viewer=picture&o=bookmark&n=0&q=

— Johannes Vermeer: Signatures.

http://www.essentialvermeer.com/references/signatures.html

 

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Peinture. Street-art Brest Inscriptions
22 novembre 2022 2 22 /11 /novembre /2022 21:55

Lavieb-aile à Brest : tous mes articles pour partager ma ville...

.

PATRIMOINE RELIGIEUX :

Les vitraux de l'église Saint-Louis de Brest.

Église Saint-Louis à Brest, Aigle-lutrin du XVIIIe, Ange jouant du Serpent (instrument de musique).


 


 


 

.

LES PORTS, LA MARINE :

 

 


 

.

HISTOIRE NATURELLE 

. L'ancien jardin botanique de l'Hôpital Maritime à Brest.

. Desseins et dessins de l'ancien Jardin botanique de l'hôpital de la marine (1694-1944) à Brest.

. Le Musée ou Cabinet d'histoire naturelle du jardin botanique de Brest 1800-1944.

. Un grand naturaliste brestois* :le pharmacien de marine Arthur Bavay (1840-1923).*(d'adoption)

Le Musée d'histoire naturelle de Brest (suite) : les autres collections de l'hôpital maritime Clermont-Tonnerre et la bibliothèque : un complexe dédié à l'instruction des élèves de l'École de médecine navale.

. Une balade géologique dans les rues de Brest.

.

BIBLIOTHÈQUES DE BREST.

.

Cartographie :

Florilège de la Bibliothèque d'Étude de Brest : 1c : Bertrand d'Argentré et la carte de la Bretagne.

L'Histoire de Bretaigne de Bertrand d'Argentré : l'exemplaire de la Bibliothèque de Brest de la seconde édition de 1588. L'ex-libris de Sinclair et les gravures.

Les exemplaires de l'Histoire de Bretaigne de Bertrand d'Argentré dans les Bibliothèques publiques de Brest : les éditions successives .

Florilège de la Bibliothèque d'Étude de Brest, 1 : le portrait de Bertrand d'Argentré .

La Carte d'Argentré : sa copie par Tavernier. La Carte de Bretaigne de Bouguereau (1594).

La carte de Bretagne de Christophe Tassin (1634).

.

Baleines

Le "Lièvre aux pattes croisées de fatigue" de Per Jaïn : l'Art brut à la Bibliothèque d'Étude de Brest

Bibliothèque de Brest : exposition DE JONAS À MOBY DICK VARIATIONS AUTOUR D'UN CACHALOT.

Exposition de la Bibliothèque de Brest à Bellevue : Baleine en vue !

Onomastique de Moby Dick.

.

Saint-Pol-Roux.

A plus d'un titre. Présence de Divine Saint-Pol-Roux : Ex-libris et ex-dono de la Bibliothèque d'Étude de Brest.

Une promenade littéraire sur les traces de Saint-Pol-Roux : Camaret et Roscanvel. I. Le drame du manoir de Saint-Pol-Roux le 23 juin 1940 , et la mort du poète le 18 octobre 1940 : témoignage de sa fille Divine.

Le Poisson d'Or de Paul Féval et le manoir de Saint-Pol-Roux.

.

MUSÉE DES BEAUX-ARTS.

 

 

.

STREET ART ET PEINTURE URBAINE.

.

.

 

 

 

HISTOIRE DE LA MEDECINE NAVALE A BREST.

La bibliothèque de l'École de médecine navale de Brest. Histoire et inventaires.

Inventaires de la Bibliothèque de l'École de médecine navale de Brest 1804-1836...

Le jour où les marins faillirent devenir végétariens : Le Mémoire sur le régime des gens de mer de Chardon de Courcelles. 1780.

Les plantes et drogues utilisées à l'hôpital maritime de Brest en 1769. Étude des Formules pharmaceutiques pour la composition des remèdes usités dans l'Hôpital Royal de la Marine à Brest [Chardon de Courcelles].

La Bibliothèque de l'Apothicairerie de l'Hôpital de la marine à Brest en 1756.

Inventaire de l'apothicairerie de l'hôpital de la marine à Brest en 1756.

Liste des instruments de chirurgie utilisés à l'hôpital de la marine à Brest en 1756.

.

OU ENCORE

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Brest
21 novembre 2022 1 21 /11 /novembre /2022 12:11

L'exposition " À vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest du 14 octobre au 31 décembre 2022.

.

Voir aussi :

.

 

.

I. Les "méduses" du hall de réception.

Les Méduses   (2015) de Bloas sont des mobiles constitués de onze coupoles en osier supportant  des centaines (2500) de petites pièces de faïence peintes sur les deux faces de petits bonhommes, versions miniatures des gigantesques personnages.

.

 

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

II. L'escalier permet d'accéder à l'étage ... et d'admirer divers Géants.

 

 

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

III. À l'étage, une rambarde circulaire domine le hall de réception.

Cet espace central sert à exposer dix photographies des Géants de papier, collés dans l'ancienne prison de Pontaniou (1991) ou sur le pont de Recouvrance (2017) à Brest, à New-York (2013), au cimetière de navires de Landévennec (2013),  à Chañaral au désert d'Atacama au Chili et sur les mines de cuivre (résidence de 2016) , ou à Taïwan (2016) et à Ouessant (2019).

.

 

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

.

.

IV. Tout autour, les murs exposent des œuvres de différents formats consacrés aux travailleurs de réparation navale, et du port de Brest.

 

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

L'exposition "A vif" de  Paul Bloas au Musée des beaux-arts de Brest. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

SOURCES ET LIENS.

https://musee.brest.fr/programmation/agenda/agenda-3225/paul-bloas-a-vif-1201191.html

https://www.paulbloas.com/?-Parcours-

https://www.youtube.com/watch?v=HhM3faGtf94

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Brest Peinture. Street-art
18 novembre 2022 5 18 /11 /novembre /2022 12:35

Le paravent de la côte de Coromandel, La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, Chine, période Kangxi (1662-1722), exposé au Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. 12 panneaux d'un ensemble de 24 panneaux, bois laqué d'exportation,  fin du XVIIe siècle. dépôt du musée Guimet Paris.

 

.

 

.

.

PRÉSENTATION.

.

Un paravent chinois, uvre exceptionnelle constituée de 12 panneaux, datant de la fin de 17è siècle, est installé depuis 2013 au Musée de la Compagnies des Indes à Port-Louis dans le Morbihan, par dépôt du Musée Guimet de Paris. Il proviendrait de la collection d'I. Oppenheimer.

 

Fabriqué en Chine durant la dynastie mandchou  Qing (1644-1911), ce paravent est façonné au début du  règne de Kangxi (1662-1722). Son règne, marqué par l’ouverture de la Chine au commerce avec les Occidentaux, fut particulièrement bénéfique pour les arts, et pour la laque en particulier : Kangxi avait son laqueur attitré, Liu Yuan (1642-1691), expert des incrustations de nacre et des statues de "laque sèche". Des manufactures de laque étaient établies au Palais. 

 

 Réalisés à l'origine pour les élites chinoises, ces paravents en "laque de Pékin" suscita l'engouement des européens dès le 17e siècle et  et cet attrait pour le goût chinois grandit au 18e. Outre le thé et les céramiques, les laques font l’objet de ce commerce international. Ils prennent l’appellation de laques de Coromandel, du nom de la Côte Ouest de l’Inde par laquelle ils transitaient.

Ainsi, la cargaison du vaisseau l'Amphitrite, de la Compagnie des Indes, arrivant à Lorient en 1703, comporte  4 grands paravents de la Chine en relief à ramage d'or , de 12 feuilles chacun, et  2 grands paravents d'agathe,  2 paravents de la Chine en relief, 72, et 363 petits paravents de Chine.


Ce paravent chinois est un objet rare, aux dimensions impressionnantes (12 panneaux d’une hauteur de plus de 2,50 mètres et d’une longueur totale qui atteint presque 7 mètres) . Ce paravent en laque de Coromandel mesure près de sept mètres de long sur une hauteur de plus de 2,50 mètre de large  Il a été dédoublé, comme c'était l'usage,  à son arrivée en France au début du 18e siècle : la face de chacune des 12 feuilles a été séparée de son dos afin de créer deux fois 12 panneaux.  Il a été restauré par l'atelier Brugier.

L’une des faces
 représente une grande demeure chinoise avec ses dépendances et ses jardins dans laquelle se déroule une fête dans un palais ; c'est la fête d'anniversaire d'un mandarin, représenté au centre avec ses épouses, concubines et domestiques . Elle est exposée au sein de l’exposition permanente au Château des ducs de Bretagne à Nantes

L’autre face est celle qui est présentée à Port-Louis.


Généralités : les laques de Coromandel.

.

Le paravent, bing-feng en chinois, signifie mot à mot la « barrière contre le vent (ou courant d'air) ». Il semble avoir été en usage en Chine depuis la haute Antiquité, quoique son origine soit obscure. Outre comme « barrière contre le vent », il servait aussi comme meuble de faste, par exemple, placé derrière le trône du souverain. Il est utilisé pour « protéger des mauvais esprits ».

.

"Le type des laques dits « de Coromandel » a été créé en Chine vers le milieu du XVIIe siècle. Leur nom, celui de la côte orientale de l'Inde, a été donné par les Anglais du fait que c'était dans les ports de cette côte que ces laques, exportés de Chine vers l'Europe aux XVIIe et XVIIIe siècles, étaient transbordés des jonques chinoises sur les navires des compagnies des Indes. Ce sont des cabinets et surtout de vastes paravents de douze feuilles pouvant atteindre 3 mètres de hauteur et 60 centimètres de largeur pour chaque feuille. À l'origine, ils constituaient des présents offerts en Chine à de hauts dignitaires. 

Devenus articles d'exportation à partir du règne de Kangxi, ils connurent une grande vogue en Europe. Beaucoup d'entre eux étaient d'ailleurs démembrés à leur arrivée et découpés en panneaux pour orner des commodes.

La technique inaugure un nouveau mode de décoration. Le bois est recouvert d'un tissu fin, maintenu par un enduit de colle végétale et de schiste pulvérisé, soigneusement aplani. Le laque uni, presque toujours noir, parfois brun et plus rarement rouge, est ensuite posé en couches successives atteignant environ 3 millimètres d'épaisseur. Le décor, cerné d'incisions profondes et modelé en creux, est alors peint au moyen de pigments colorés mats, verts, rouges, bleus et blancs, souvent accompagnés d'or, qui contrastent avec le brillant du laque. Les plus beaux paravents, parfois datés, comportent de vastes scènes animées de personnages ou des paysages à grande échelle. Ils occupent toute la surface, à l'exception de larges bordures ornées, en général, de symboles de bon augure. La fabrication a continué au XIXe siècle, mais avec des motifs plus secs et plus encombrés." (Daisy LION-GOLDSCHMIDT encyclopaedia Universalis)

.

.

.

VUE D'ENSEMBLE.

.

 

Paravent de la côte de Coromandel, La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, Chine, période Kangxi (1662-1722).© Gwenc’hlan Broudic – Musée de la Compagnie des Indes – Ville de Lorient

.

 

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

VUE DES DOUZE PANNEAUX DE DROITE À GAUCHE.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

LES SCÈNES DE CHASSE DE L'EMPEREUR DANS SA RÉSERVE DE MULAN.

.

Lecture de droite à gauche des panneaux  n°2 à 11.

Le sujet est une scène de chasse de l'empereur dans sa réserve de Mulan, établie depuis le Xe siècle entre Pékin et la Mongolie, dans l'actuelle province du Hebei, et qui s'étendait sous l'empereur Kangxi sur 14 000 km². Ces chasses d'automne étaient pratiquées à partir de sa résidence d'été de Bishushanzhuang. Une série de rouleau du Musée Guimet, datant du XVIIIe siècle, en dépeint les différentes phases.

Selon le site Chinadaily,

"À chaque chasse, un mandarin faisait former un cercle à une troupe de cavalerie pour cerner un endroit de la prairie. Puis, portant un masque de cerf et imitant le brâme du cerf, il attirait les biches en quête de partenaire pour l'accouplement. Les cerfs eux aussi se rameutaient pour s'affronter. Les autres animaux en profitaient pour venir attaquer les biches. Les cavaliers rétrécissaient alors le cercle petit à petit et le privilège de la première flèche était évidemment laissé à l'empereur. Le second à tirer était le fils de l'empereur, le troisième son petit-fils puis seulement les autres membres de la famille impériale.

 Chaque partie durait une vingtaine de jours. À la fin de la saison de la chasse, un grand banquet était organisé où l'empereur récompensait les dignitaires en leur octroyant des prix.

Mais ce n'est pas que le loisir de la chasse qui faisait venir l'empereur dans ces contrées. La réserve de chasse est située entre Beijing et la Mongolie, et occupe donc une position stratégique importante. La chasse organisée par les Qing était en fait un prétexte pour effectuer des manœuvres militaires."

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Panneau n°2. Un chasseur traverse un pont, la pique sur l'épaule. En fond, un paysage de rochers, de pins et de nuages.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Panneaux n°3 et 4. En bas, des chasseurs accompagnent deux chameaux chargés (de peaux?) . Au milieu, une femme sous un pavillon, vise avec son arc un oiseau, en compagnie de sa servante. En haut, un chasseur vise aussi un oiseau.

.

 

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Panneau 4 : dans la forêt, le pavillon de chasse et ses oriflammes.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Panneaux n°4 (suite) et 5. En bas, un cavalier poursuit un lapin le long d'une rive. Au milieu, deux cavaliers chassent un (daim). En haut, décor de montagnes escarpées, de pins et de nuages.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Panneaux n°5 et 6. Une troupe de 18 cavaliers, dont l'empereur, poursuivent un cerf, qui est saisi par un chien. Ils traversent un lac. En haut, deux chasseurs, et une grue parmi des pins.

 

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

Le paravent de la côte de Coromandel à 12 panneaux exposé au Musée de Port-Louis.
La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Panneaux n°7. Un homme (moine? ) présente un mets ou une offrande aux chasseurs. En haut, deux chasseurs ramènent un sanglier.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Panneaux n°8 et 9. En bas, trois chasseurs capturent un tigre. Au milieu, deux chasseurs poursuivent un renard. En haut, un cavalier chasse parmi les pins. Plus haut, deux oiseaux.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Panneaux n°10 et 11. Cinq chasseurs parviennent sur ce qui ressemble à une île : les cavaliers sont suivis de leurs serviteurs portant du gibier, dont un cerf.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

LES BORDURES ET LEURS FRISES.

.

Cette grande scène de chasse déployée sur les dix feuilles centrales est entourée d'une large bordure qui constitue la 1ère et la 12ème feuille et qui se déroule en haut et en bas des dix autres feuilles; elle est constituée elle-même de trois registres, avec de l'intérieur vers l'extérieur, un fin galon rouge enserrant une petite frise d'entrelacs entourant une fleur dorée, puis au centre une succession d' objets (les "cent antiques") et animaux mythiques de bon augure , et sur le bord, des dragons à trois griffes et à queues en volutes, affrontés autour d'un rouleau de papier.

.

Je suis mal placé, en tant que visiteur amateur du Musée, pour analyser ces motifs. Sur ceux de la face opposée, exposée à Nantes, je peux me rapporter à une vidéo Youtube qui en détaille quelques-uns, mais qui sont différents de ceux présents sur cette face. Ce sont, à Nantes  des vases, crabes, tortues, cerfs, ou  sceptres,  chaque objet ou animal représenté étant symbolique. On y trouve des jades, des vases rituels ou archaïques pour contenir l'alcool et les mets lors des cérémonies sont une évocation des temps glorieux, des corbeilles de fruit, des chaudrons, un  Phénix symbole d'éternité, un cerf symbole de longévité, une grue symbole de  longue vie, sagesse et de position sociale élevée. 

Des disques bi (percé d'un orifice symbole du Ciel rond et infini ), symboles de la création, du rang social et du pouvoir suprême,  accompagnent le sceptre ruyi ( symbole de la souveraineté, porté par les dignitaires impériaux  bonne fortune ), et qui se trouve aussi sur cette face,   

La frise extérieure montre , comme ici, des paires de dragons archaïques à trois griffes renvoyant à un mandarin impérial, les dragons à 5 griffes étant réservés à l'empereur. Mais ils y entourent le caractère shou, signe de longévité mais aussi d'anniversaire de naissance, renvoyant à la scène centrale. 

La frise intérieure présente une succession de lotus, symbole de la perfection, l'intégrité et la pureté sans tache. Ils sont encadrés par des entrelacs carrés, où on peut reconnaître des dragons stylisés.

.

 

Les motifs de la face présentée ici.

.

Je parviens à identifier des vases contenant des fleurs et épis, des double rouleaux de papier noués d'un ruban, des bonzaï, des chaudrons, des cassolettes, une théière, des médailles et médaillons, des éventails  au manche noués d'un ruban, une colonne (jade?) où un dragon tente de saisir une queue de poisson, des tablettes portant des caractères chinois,  un instrument de musique (guzheng) dans son étui. Très peu d'animaux : un papillon stylisé.

.

Tous sont peints sur la laque gravée : on ne trouve pas ici ces incrustations  des "cent choses précieuses — bai bao qian— utilisant la nacre, l'ambre, les pierres ou l'écaille de tortue. Mais ces objets sont tous symboliques : ils attendent leur analyse par un expert, et le déchiffrage des inscriptions.

 

.

.

Vue générale des bordures.

.

 

 

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Les dragons affrontés de la frise extérieure.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

 

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Un petit dragon.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

Les inscriptions.

.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722),  Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

La Chasse de l’empereur Kangxi dans la réserve de Mulan, paravent de la côte de Coromandel,  Chine, période Kangxi (1662-1722), Musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis. Photographie lavieb-aile 2022.

.

 

.

.

SOURCES ET LIENS.

— Collection à la loupe : château de Nantes

https://www.youtube.com/watch?v=qg6W6MFV25g

— https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2013/02/21/port-louis-installation-d-un-paravent-chinois-au-musee-de-la-compagnie-des-indes-203903.html

— http://www.fanch-photo.com/folio/40/media/9H0D7L1K20XF97Y033YOWQ/musee-de-la-compagnie-des-indes-_-port-louis.html

Camille Gronkowsky LES PARAVENTS EN LAQUE DE COROMANDEL, Revue Renaissance de l'art français, novembre 1919, pages 484-492. Pages disponibles en fac simile sur gallica

https://www.chineancienne.fr/d%C3%A9but-20e-s/gronkowsky-les-paravents-en-laque-de-coromandel/

 

 

https://guimet-grandidier.fr/html/4/index/index.htm

—https://www.anticstore.com/paravent-chinois-laque-coromandel-10-feuilles-periode-kangxi-1662-1722-88530P

— https://www.1stdibs.com/fr/meubles/art-et-meubles-asiatiques/peinture-et-s%C3%A9rigraphie/important-%C3%A9cran-en-laque-chinoise-de-coromandel-du-18%C3%A8me-si%C3%A8cle/id-f_24174162/

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier
16 novembre 2022 3 16 /11 /novembre /2022 14:27

Les statues (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul et de saint Pierre dans le fond de la nef de l'église de Pleyben.

 

.

1°)  Voir sur l'église de Pleyben :

 

.

2°) Sur les chapelles de Pleyben :

.

PRÉSENTATION.

.

L'amateur que je suis aime s'appuyer sur des sources valides, les opinions de solides et péremptoires experts. Mais ici, cherchant à m'enquérir sur ces statues que je jugeais magnifique, je ne trouvais aucune description ; et l'image disponible en ligne décrit en titre les sculptures de saint Pierre et de saint Renan, ce qui est insolite.


 

https://www.alamyimages.fr/eglise-de-pleyben-sculptures-de-saint-pierre-et-de-saint-renan-pleyben-finistere-bretagne-france-image424745970.html

Elles sont disposées derrière les ultimes rangées de banc du fond de la nef, du côté sud, sur une console moderne, et elles échapperaient à l'attention du visiteur si elles n'étaient pas remarquablement éclairées. L'or des robes, le rouge ou l'orangé des manteaux, le rose des carnations attirent le regard.

Ici, abandonnant tout espoir de réponse, et sans guide, je multiplie les questions : d'où viennent-elles ? D'un calvaire comme celui, du XVIe siècle, de Kerflouz ? Mais elles ne sont pas géminées. D'une chapelle de Pleyben ?  D'un Credo apostolique ? Paul n'y trouverait pas place. Comment ont-elles conservé, mieux que les statues du porche, leur polychromie ?

De quel atelier de sculpture de kersanton (atelier de Landerneau a priori) sont-elles issues? 

Datent-elles, comme je le propose, du XVIe siècle ? Du XVe ?

Ont-elles été restaurées ? Sont-elles classées?

.

Seul au fond de la nef, je ne reçois aucune réponse. Il me reste, mais c'est peut-être le plus délicieux des sorts, à admirer en silence le jeu des couleurs et des formes.

.

 

Statues (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul et saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statues (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul et saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

SAINT PAUL.

.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Paul. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

SAINT PIERRE.

.

.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Statue (kersanton polychrome, XVIe siècle) de saint Pierre. Nef de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

SOURCES ET LIENS.

Il s'agit, non de références bibliographiques, mais des ouvrages qui ne mentionnent pas, si ma lecture a été suffisamment attentive,  ces deux statues.

.

 

— ABGRALL (Jean-Marie), 1904, L'Architecture bretonne, Quimper, de Kerangal éditeur

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/f20eb990fd763d232327db92aeeb6869.pdf

ABGRALL (Jean-Marie),  et Le Coz Y., 1908 “Pleyben : église, ossuaire, calvaire,” A. de Kerangal, Quimper, 31 pages

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/a0a5651f868070445ed8e54fb7eecff8.pdf

ABGRALL (Jean-Marie), ou PEYRON, 1923, Notice sur Pleyben, BDHA Quimper.

A propos du recteur Noël Coffec :

En 1636, le 19 Avril, nous lisons au registre des baptêmes (de Pleyben) : « Ce jour dix neuffviesme .d'apprill mil six cent trante on a trouvé ung enfiant dans ung pan nier au portai de l'esglise parochialle de Pleiben, duquel on ne scait quy sont ses père et mère, lequel a esté baptisé sur le fond baptismal de Ia ditte esglise par moy soubsignant curé (Ie Ia ditte paroisse, les dits jour et an que devant. Parrain a esté vénérable personne Missire Nouel Coffec, vicaire perpétuel de la ditte paroisse et Recteur de Saint-Ségal, la marraine Catherine Corre ». NOUEL COFFEC, recteur G. PAILLART, Curé.

https://www.diocese-quimper.fr/wp-content/uploads/2021/01/bdha1923.pdf

ABGRALL (Jean-Marie), 1897,  Livre d'or des églises de Bretagne Pleyben Brasparts page 2

http://www.bibliotheque.idbe-bzh.org/data/cle_201/pleiben__brasparts.pdf

 

— CASTEL (Yves-Pascal), 1996,  Pleyben. Sept sculpteurs pour douze apôtres : Un imbroglio stylistique (suite) ...: articles du Progrès de Cornouaille / Courrier du Léon 19/10/1996

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/87225c6a4e45100d581c7e558db9148f.jpg

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/30c5f5080eaa8bb50471003bc6ab3635.jpg

 

— CASTEL ( Yves-Pascal) 1988, Roland Doré et les enclos paroissiaux, exposition au Musée des Jacobins de Morlaix, conservatrice Françoise Daniel.

http://bibliotheque.idbe-bzh.org/data/cle_233/roland__dore__et__les_enclos__paroissiaux.pdf

 

— CASTEL ( Yves-Pascal), 1985, « Roland Doré, sculpteur du roi en Bretagne et architecte (première moitié du xviie siècle) », Bulletin de la Société archéologique du Finistère, tome 94, pages 97-116.

 

— COUFFON (René), LE BARS (Alfred), 1988, Notice de Pleyben, Diocèse de Quimper et de Léon, nouveau répertoire des églises et chapelles, Quimper, Association diocésaine, 1988, 551 p. 

https://www.diocese-quimper.fr/wp-content/uploads/2021/01/PLEYBEN.pdf

 

— COUFFON (René), 1961, "L'évolution de la statuaire en kersanton" Mémoires de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord, Saint-Brieuc t. LXXXIX, 1961 p. 1-45. 

 

— LECLERC (Guy) 2007, Pleyben son enclos et ses chapelles.

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 2014, Sculpteurs sur pierre en Basse-Bretagne. Les ateliers du XVe au XVIe siècle. Presses Universitaires de Rennes.

http://www.pur-editions.fr/couvertures/1409573610_doc.pdf

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Sculptures Kersanton
16 novembre 2022 3 16 /11 /novembre /2022 12:14

L'intérieur du porche sud (1591) de l'église de Pleyben, son Christ sauveur (1654) et ses apôtres.

 

.

 

.

1°)  Voir sur l'église de Pleyben :

 

.

 

 

2°) Sur les chapelles de Pleyben :

.

3°) Sur les Credo apostoliques :

 

.

4°) Sur les porches de Basse-Bretagne (ordre chronologique):

.

5°)  Sur le thème du Credo apostolique, voir :

.

 

 

 

.

PRÉSENTATION.

 

.

 

Le porche de Pleyben porte la date de 1588 à l'extérieur, sur l'agrafe de la grande arcade, et celle de 1591 sur la frise intérieure. Ces dates font suite à celle d'une pierre de fondation placée aujourd'hui dans le cœur indiquant le début de la construction en 1564, et à celle de la sablière du transept nord indiquant celle de 1571.

Mais beaucoup des statues des apôtres sont plus tardives, et, surtout, sont de style disparate. Enfin, ces apôtres sont placés sous la bénédiction d'un Christ sauveur dont le socle porte la date de 1654.

.

Yves-Pascal Castel a repéré sept auteurs différents de ces statues :

a) Saint Pierre : la plus ancienne, vers 1591. C'est la moins haute, et, par sa taille, ce serait pour Castel la mieux accordée à sa niche (mais un haut socle cylindrique est néanmoins nécessaire). Son style est en accord avec la statuaire de la fin du XVIe siècle, et elle pourrait être contemporaine de la fondation du porche.

b) Saint André vient ensuite, mais par un autre artiste de la toute fin du XVIe siècle.

c) Jacques le Majeur et Jean sortent de l'atelier landernéen de Roland Doré, sculpteur du Roi. Le chantier daterait des années 1633, lorsque la tour fut continuée sous la direction de Guillaume Kerlezroux, ou plutôt vers 1642. "Elles adoptent la rigueur de statues colonnes posées sur d'étroits socles ronds. Le tuyauté aigu des tuniques, les masses festonnées des pans rebrassés de la pèlerine de saint Jacques, les plis en bec du manteau de saint Jean, en un mot le vocabulaire cher à l'atelier de Roland Doré est là, griffe inimitable."

d) La statue n°9,  attribuée à saint Thomas se distingue par sa qualité d'exécution. Milieu XVIIe ?

e) Matthieu, Philippe et Thaddée. Statues réalisées par deux "mains", l'un étant un tâcheron fruste, rudimentaire, populaire et d'origine paysanne, l'autre corrigeant et améliorant le travail du premier par plus de finesse.

f) Jacques le Mineur, Barthélémy, Simon, (tous ont un socle octogonal) s'apparentent au Christ Sauveur de 1654.

g) hors-série, la dernière statue, en bois, tente de combler la carence de "douzième apôtre", mais ne s'accorde pas aux précédentes. Elle n'a pas les caractères de la statuaire d'apôtre, et ce ré-emploi pourrait être un Jean-Baptiste.

.

 

.

.

.

LE CHRIST SAUVEUR (1654).

.

 Au-dessus de la porte du fond, une statue du Christ en Sauveur du monde (tenant le globe et bénissant) porte sur son socle  l'inscription M : NAT : COFFEC : RECT : D : 1654. 

Soit Messire Natalis Coffec recteur, 1654.

Ou, selon Y.P. Castel, Messire Natalis Coffec recteur, décédé en 1654.

Natalis est ici la forme latine du prénom Noël (fréquemment transcrit alors sous la forme Nouel). Le recteur Noël Coffec fut responsable de la paroisse de Pleyben de 1632 à 1654, où il eut un rôle considérable dans la restauration de l'enclos, et le chanoine Abgrall indique :

 

 

"Noël Coffec. — Était qualifié de notaire apostolique. Il entreprit, en 1633, l’achèvement du grand clocher, dont les travaux durèrent jusqu’en 1642. Il fit placer, en 1650, par l’architecte Ozanne, plusieurs groupes de personnages sur le Calvaire. En 1654, il ornait le grand porche des statues du Sauveur et des Apôtres. Ce fut lui qui obtint, en 1644, de Mgr. René du Louët, évêque de Cornouaille, l’érection officielle de la Confrérie du Saint Rosaire à Pleyben.

Sous son rectorat, en 1643, le Vénérable Julien Le Maunoir prêcha à Pleyben, lors de la tournée pastorale de Mgr. du Louët, qui confirma, à cette occasion, plusieurs centaines de personnes, tant de Pleyben que des paroisses environnantes. Messire Coffec acceptait très volontiers de remplir les fonctions de parrain, et nous avons relevé, durant son rectorat, le nom de Noël imposé par lui à plus de cinquante filleuls qu’il avait tenus sur les fonts baptismaux. Il signe pour la dernière fois aux registres le 14 Novembre 1654, et meurt peu de temps après.

Le vicariat de Pleyben demeura vacant depuis sa mort jusqu’en 1662, et ce fut Messire Jacques Rannou, prêtre de Pleyben, qui, en qualité de curé d’office, administra la paroisse jusqu’à la nomination du nouveau recteur."

.

Pour Castel, cette statue, "de style assez difficile à définir vu la simplicité extrême du vêtement", est à attribuer au même sculpteur qui a fait les statues de Jacques, Barthélémy et Simon. 

 

 

Le Christ sauveur (kersanton, 1654) du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Le Christ sauveur (kersanton, 1654) du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Le Christ sauveur (kersanton, 1654) du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Le Christ sauveur (kersanton, 1654) du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

L'inscription.

.

Le Christ sauveur (kersanton, 1654) du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Le Christ sauveur (kersanton, 1654) du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

..

.

.

LE CÔTÉ EST (1591).

.

Les 12 statues d'apôtres sont chargés de présenter aux fidèles qui pénètrent dans l'église par le porche sud sont chargés de lui rappeler le dogme de sa foi par les 12 articles du Credo : ils forment un "Credo apostolique". De saint Pierre jusqu'à saint Mathias, ils suivent un ordre codifié. La série débute toujours, par Pierre et sa clef, à droite de l'entrée, soit à l'angle nord-est du porche. Les articles du Credo étaient soit peints, soit gravés ou sculptés sur une banderole que l'apôtre déroule devant lui.

Un bénitier en kersanton est placé de chaque côté.

Les apôtres sont toujours figurés pieds nus, vêtus d'une tunique boutonnée sous le col, et d'un manteau, portant un livre d'une main, le phylactère du Credo, et l'attribut qui permet, le plus souvent, leur identification. Ils sont tous barbus, sauf Jean l'évangéliste.

Ils occupent ici une niche polygonale à arcature nervurée retombant sur une clef pendante. Ces niches sont peintes en rouge, bleu et jaune. Elles sont surplombées par un dais sculpté de volutes, de style contemporain de la frise datée de 1591. Une première série de statues d'apôtre a peut-être occupé ces niches initiales.

L'ordre de succession des apôtres, et le choix de leur attribut, est moins fixé qu'on pourrait s'y attendre, rendant les identifications parfois hasardeuses.

Ici, nous trouvons, selon Y.-P. Castel :

1. Saint Pierre et sa clef.

2. Saint André et sa croix en X

3. Saint Jacques le Majeur et sa tenue de pèlerin.

4. Saint Jean bénissant la coupe de poison.

5. Saint Matthieu tenant une lance (brisée).

6. Saint Jacques le Mineur et le bâton de foulon.

7. Saint Philippe tenant une pique (brisée).

8. Saint Barthélémy et son couteau de dépeçage.

9. Saint Thomas tenant l'équerre (à la branche brisée)

10. Saint Simon tenant la scie.

11. Saint Jude-Thaddée tenant une croix renversée à la traverse oblique.

12. À la place de Mathias tenant sa hache ou son glaive, une statue en bois.

.  

Mais en se référant, comme l'a fait Jérôme Lafeuille pour la série d'apôtres du jubée de Kerfons, aux éditions successives du Calendrier des Bergers édités de 1493 à 1579, et encore en 1705, on peut remettre en question ces attributions. En effet, le Credo apostolique y est illustré par des gravures dans lesquelles saint Thomas occupe la 5ème place, et tient une lance, tandis que saint Matthieu est à la 9ème place tenant une hache. Et saint Philippe porte une croix à longue hampe. C'est saint Simon qui tient une croix à traverse courte, et saint Jude qui tient la scie.

Cet ordre, avec Thomas en n°5 et Matthieu en n°9 est aussi celui des Credo apostoliques de la liturgie. C'est celui du porche (1498-1509) de Saint-Hernot à Plonevez-du-Faou, où le nom des apôtres, et le texte des articles du Credo, sont sculptés sur la statue, ne laissant aucune ambiguïté d'attribution. À Lopérec les statues datant de 1615 portent également le  nom des apôtres sur le socle, mais elles ont été dérangées dans leur séquence.  Thomas porte la lance, et Matthieu la hache. Simon tient la scie, et Mathias... l'équerre ! On pourrait multiplier les exemples (par exemple ceux où Matthieu tient une balance) et accentuer ainsi la confusion.

Le seul but de cela est d'inciter à la prudence dans les attributions qui sont reprises ici à l'abbé Castel.

 

 

 

 

Le porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Le porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

Le bénitier est surmonté, à droite, de deux anges tenant un calice eucharistique. Ce calice peut suggérer que le recteur en a été le donateur.

.

Le porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Le porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

Les six apôtres du côté droit du porche.

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

1. Saint Pierre tenant sa clef (kersanton, traces de polychromie, vers 1591?).

.

Cette statue contredit ma présentation, puisqu'aucune banderole n'est présente. Ce sera aussi le cas de Matthieu, Philippe, Thaddée et "Mathias" ; Y.-P. Castel suggère que les articles du Credo étaient inscrits sur le socle, et croit voir inscrit [CRE]DO sur celui de Pierre.

La partie basse de la tige, et l'anneau de la clef, sont perdus, mais le point d'ancrage de la partie brisée est visible.

Le saint peut être identifié aussi par le toupet de sa calvitie frontale. Il porte une tunique et un manteau rouges, sur une couche or qui apparaît en dessous. La clef est peinte en or. Le visage est peint en blanc.

L'article propre à Pierre est Credo in unum Deum Patrem omnipotentem creatorem caeli et terrae.

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

2. Saint André et sa croix en X (kersanton, polychromie, fin XVIe ?).

.

Saint André est bien le deuxième apôtre des Credo apostolique : l'ordre liturgique est respecté, et le restera avec les apôtre suivants, Jacques le Majeur et Jean.

Il est identifié par la croix en X ou "de saint-andré" en bois écôté, qu'il tient contre son côté droit. Il est identifié aussi par le deuxième article du Credo, celui qui lui est attribué, car le texte en est sculpté, et a donc été préservé. On peut lire : ET IN IESVM CHRISTVM FI[LIVM] EIUS VNICVM.

Il porte une tunique non boutonnée, couleur or mêlée de rouge, et un manteau rouge.

L'apôtre amorce un mouvement d'avancée du pied gauche ; sa tête est légèrement inclinée. La statue est portée par un socle polygonal à listel.

.

 

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

3. Saint Jacques le Majeur (kersanton, polychromie, Roland Doré, vers 1642).

.

Il porte ses attributs de pèlerin de Compostelle : le chapeau rond à larges bords timbré d'une coquille Saint-Jacques ; le bourdon où est accroché une coloquinte à usage de gourde ; une besace (à touffe de passementerie comme les aumônières) ; le baudrier à coquille, qui supporte cette besace ; et la banderole, dont l'article de Credo, jadis peint, n'est plus lisible.

Les pupilles des yeux ne sont pas creusées, à la différence de la statue homologue de Saint-Thégonnec datée vers 1635.

Au dessus d'une robe longue, il porte une sorte de surplis descendant sous le genou, et qui forme aux manches des plis bouillonnants.

Un écu, dont les armes ne sont plus visibles, est représenté sur le bas de la jambe droite.

.

Roland Doré (actif de 1618 à 1663) a sculpté 54 apôtres pour les diocèses de Léon et de Tréguier, dont seules sont complètes les séries de Pleyber-Christ et de Plestin-les-Grèves, tandis qu'à Trémaouezan  11 statues sur 12 sont de sa main. Il est intervenu aussi à Guimiliau, Saint-Thégonnec (Jean, Jacques le Majeur et Thomas/Jude) au Tréhou (Pierre, Jean, André et Matthieu, tenant une équerre), Plounéour-Ménez, Plougourvest (Jacques le Majeur), Saint-Houardon de Landerneau (Matthieu).

 

.

 Voir les œuvres de Roland Doré dans ce blog:

 .

et

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

4. Saint Jean (kersanton, polychromie, Roland Doré, vers 1642).

.

Jean est représenté dans la posture de tout les apôtres Jean des porches bretons : bénissant de la main droite la coupe de poison dont la nature maléfique est indiquée par des petits dragons levant la tête. C'est l'épreuve dont il triompha à Éphèse devant les contempteurs de Diane-Artémis :

"Alors le grand prêtre Aristodème souleva une sédition dans le peuple, au point que les deux partis s’apprêtaient à en venir aux mains. Et l’apôtre lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour t’apaiser ? » Et lui : « Si tu veux que je croie en ton Dieu, je te donnerai du poison à boire ; et, s’il ne te fait aucun mal, c’est que ton Dieu sera le vrai Dieu. » Et l’apôtre : « Fais comme tu l’as dit ! » Et lui : « Mais je veux que d’abord tu voies mourir d’autres hommes par l’effet de ce poison, pour en constater la puissance ! » Et Aristodème demanda au proconsul de lui livrer deux condamnés à mort : il leur donna à boire du poison, et aussitôt ils moururent. Alors l’apôtre prit à son tour le calice, et, s’étant muni du signe de la croix, il but tout le poison et n’en éprouva aucun mal : sur quoi tous se mirent à louer Dieu. Mais Aristodème dit : « Un doute me reste encore ; mais s’il ressuscite les deux hommes qui sont morts par le poison, je ne douterai plus, et croirai au Christ. » L’apôtre, sans lui répondre, lui donna son manteau. Et lui : « Pourquoi me donnes-tu ton manteau ? Penses-tu qu’il me transmettra ta foi ? » Et saint Jean : « Va étendre ce manteau sur les cadavres des deux morts en disant : l’apôtre du Christ m’envoie vers vous, pour que vous ressuscitiez au nom du Christ ! » Et Aristodème fit ainsi, et aussitôt les deux morts ressuscitèrent. Alors l’apôtre baptisa le grand prêtre et le proconsul avec toute sa famille ; et ceux-ci, plus tard, élevèrent une église en l’honneur de saint Jean." (Jacques de Voragine, Légende dorée)

.

 

 

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

5. Saint Matthieu... ou saint Thomas, tenant une lance (brisée). Kersanton polychrome, .

.

Les trois points de contact de la hampe de la lance le long de la robe du saint atteste qu'il s'agit bien d'une lance.

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

6. Saint Jacques le Mineur tenant le bâton de foulon.

.

Socle octogonal.

Inscription sur le socle M. IAC --CVRE

.

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Le porche sud de l'église de Pleyben et ses apôtres.

.

.

.

LE CÔTÉ OUEST.

.

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

 

.

.

7. Saint Philippe tenant la croix à longue hampe, brisée (kersanton polychrome) .

.

L'attache de la hampe sur le pan du manteau et devant le pied droit atteste de la longueur de la hampe.

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Le porche sud de l'église de Pleyben et ses apôtres.

.

.

8. Saint Barthélémy et son couteau à dépecer (kersanton polychrome).

.

Socle octogonal. 

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

9. Saint Thomas ou saint Matthieu tenant une équerre (brisée) (kersanton polychrome, seconde moitié XVIIe siècle ? ) .

.

« Tout indique une œuvre d'atelier. Professionnel accompli, l'artiste allie l'habileté technique et la subtilité esthétique. La posture dynamique du personnage est renforcée par le port du visage légèrement penché. Le traitement sobre des plis de la tunique à encolure flottante, le manteau léger sous lequel se perd le phylactère sont des formules d'une belle tenue dans leur sobriété. L'auteur se distingue ainsi du tailleur local. Sa vision prend de l'envol, se jouant du matériau magistralement traité.

On aimerait connaître le nom d'un maître dont on repérera peut-être, dans la région, d'autres œuvres.

Était-ce un compagnon engagé un jour qu'il flânait sur le pont de Landerneau au cours de son Tour de France ? Était-ce un sculpteur de la Marine travaillant au port de Brest ? Vers la même époque, quelques pièces « françaises » du porche de Guimiliau fournissent un bel exemple du passage fortuit dans un atelier landernéen d'un ouvrier formé dans quelque grand chantier du royaume. (Yves-Pascal Castel)

.

L'attribut est bien une équerre. Nous avons vu qu'au Tréhou, l'apôtre tenant l'équerre porte le nom de Mathieu.

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

10. Saint Simon .

.

Socle octogonal.

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

11. Saint Jude Thaddée .

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

.

12. Faisant fonction de saint Mathias une statue en bois (Jean-Baptiste?) .

.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

Les apôtres du porche (1588-1591) de l'église de Pleyben. Photographie lavieb-aile.

.

.

SOURCES ET LIENS.

— ABGRALL (Jean-Marie), 1904, L'Architecture bretonne, Quimper, de Kerangal éditeur

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/f20eb990fd763d232327db92aeeb6869.pdf

ABGRALL (Jean-Marie),  et Le Coz Y., 1908 “Pleyben : église, ossuaire, calvaire,” A. de Kerangal, Quimper, 31 pages

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/a0a5651f868070445ed8e54fb7eecff8.pdf

—ABGRALL (Jean-Marie), ou PEYRON, 1923, Notice sur Pleyben, BDHA Quimper.

A propos du recteur Noël Coffec :

En 1636, le 19 Avril, nous lisons au registre des baptêmes (de Pleyben) : « Ce jour dix neuffviesme .d'apprill mil six cent trante on a trouvé ung enfiant dans ung pan nier au portai de l'esglise parochialle de Pleiben, duquel on ne scait quy sont ses père et mère, lequel a esté baptisé sur le fond baptismal de Ia ditte esglise par moy soubsignant curé (Ie Ia ditte paroisse, les dits jour et an que devant. Parrain a esté vénérable personne Missire Nouel Coffec, vicaire perpétuel de la ditte paroisse et Recteur de Saint-Ségal, la marraine Catherine Corre ». NOUEL COFFEC, recteur G. PAILLART, Curé.

https://www.diocese-quimper.fr/wp-content/uploads/2021/01/bdha1923.pdf

—ABGRALL (Jean-Marie), 1897,  Livre d'or des églises de Bretagne Pleyben Brasparts page 2

http://www.bibliotheque.idbe-bzh.org/data/cle_201/pleiben__brasparts.pdf

 

CASTEL (Yves-Pascal), 1996,  Pleyben. Sept sculpteurs pour douze apôtres : Un imbroglio stylistique (suite) ...: articles du Progrès de Cornouaille / Courrier du Léon 19/10/1996

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/87225c6a4e45100d581c7e558db9148f.jpg

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/30c5f5080eaa8bb50471003bc6ab3635.jpg

 

— CASTEL ( Yves-Pascal) 1988, Roland Doré et les enclos paroissiaux, exposition au Musée des Jacobins de Morlaix, conservatrice Françoise Daniel.

http://bibliotheque.idbe-bzh.org/data/cle_233/roland__dore__et__les_enclos__paroissiaux.pdf

 

— CASTEL ( Yves-Pascal), 1985, « Roland Doré, sculpteur du roi en Bretagne et architecte (première moitié du xviie siècle) », Bulletin de la Société archéologique du Finistère, tome 94, pages 97-116.

 

— COUFFON (René), LE BARS (Alfred), 1988, Notice de Pleyben, Diocèse de Quimper et de Léon, nouveau répertoire des églises et chapelles, Quimper, Association diocésaine, 1988, 551 p. 

https://www.diocese-quimper.fr/wp-content/uploads/2021/01/PLEYBEN.pdf

 

— COUFFON (René), 1961, "L'évolution de la statuaire en kersanton" Mémoires de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord, Saint-Brieuc t. LXXXIX, 1961 p. 1-45. 

 

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 2014, Sculpteurs sur pierre en Basse-Bretagne. Les ateliers du XVe au XVIe siècle. Presses Universitaires de Rennes.

http://www.pur-editions.fr/couvertures/1409573610_doc.pdf

 

 

 



 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Sculptures Credo des apôtres Porches Roland Doré
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 09:56

La Vierge de Pitié (1738)  et le dais (Bastien Prigent, kersantite,  1555) du calvaire monumental de l'enclos de Pleyben.

.

1°) Voir l'article précédent :

2°) Voir sur l'église de Pleyben :

 

.

 

3°) Voir sur les Pietà ou Vierges de Pitié du Finistère :

et hors blog: 

 

— Voir  d'autres œuvres de Bastien ou Henry Prigent:

 ​​​​​​.

 

.

Attribution personnelle hors catalogue Le Seac'h :

 

 .

PRÉSENTATION.

.

Le calvaire monumental de Pleyben fait la réputation de cet enclos paroissial. Il appartient aux sept calvaires monumentaux de Bretagne, avec par exemple celui de Plougastel sculpté par le Maître de Plougastel vers 1602. Celui de Plougonven a été sculpté en 1554 par Bastien et Henry Prigent "en l'honneur de Dieu et Notre Dame de Pitié et monseigneur saint Yves).

Ils commencèrent en 1555 celui de Pleyben "en l'honneur de Dieu et Notre Dame et  Monsieur Saint-Germain". À Pleyben, la mention "Notre-Dame de Pitié" n'est pas explicitement développée, sa présence de cette précision à Plougonven indique l'importance du culte rendu à la Vierge de douleur tenant dans ses bras le corps de son Fils après sa déposition de la Croix. Sa statue est, à Plougonven, au pied de la croix centrale, c'est un déploration à quatre personnages, et la Vierge est représentée par Bastien Prigent avec les trois larmes caractéristiques sous la paupière inférieure. On sait que son atelier très productif taillé et sculptait la pierre de Kersanton (kersantite) extrait de la rade de Brest en leur atelier de Landerneau.

À Pleyben, l'importance de la Vierge de Pitié est réelle, puisque deux autres statues de la Vierge de Pitié, dont l'une en larmes,   sont placées sur l'arc de triomphe ou porte monumentale du côté ouest, daté de 1725. Mais la Vierge de Pitié du calvaire n'est pas due aux Prigent, et il a été réalisé en 1738. En effet, de 1738 à 1743, le calvaire a  été déplacé vers le sud-ouest sous le rectorat de Julien Le Bornic : sur les contrefort sont inscrits les noms du prêtre et des fabriciens des années correspondantes.

Notamment, sur le contrefort nord-ouest, sous la Pietà, l'inscription qui amène E. Le Seac'h à la dater de 1738 :  H.I. LE BORGNE 1738 H.I.B. LE MOULIN F[abricien] 1739.

 On lit sur les autres contreforts H.G. POSTEC. F. 1740, H.M, H.N FRABOLOT . 1741, et, , H.H. BAVT. F 1742. 

.

.

.

N.B : le calvaire des Prigent était-il dépourvu de Vierge de Pitié ou de Déploration ? Cela semble surprenant. Le groupe sculpté par les Prigent a-t-il été placé sur l'arc de triomphe de 1725, ce qui aurait conduit les restaurateurs de 1738 à en sculpter un nouveau? Ce qui est sûr, c'est que le dais de la niche est de la main des Prigent.

 

.

Le soubassement (ou "mace") en granite du calvaire de Pleyben a la forme d'un tétrapyle, soit quatre portes cintrées, comme autant d'arches de triomphe appuyées sur de solides contreforts. Les scènes de la Vie de la Vierge (Annonciation, Visitation) de la vie de Jésus (Nativité, Mages, Fuite en Egypte etc.) et de sa Passion y occupent soit sur les bords verticaux du soubassement, soit sur la plate-forme, sans souci de l'ordre chronologique du récit. C'est sur le contrefort nord-ouest qu'est placée la Vierge de Pitié, et la couleur gris sombre du kersanton contraste agréablement avec la teinte jaune du granite.

.

L'un des intérêts remarquables de cette sculpture est qu'elle est placée sous un dais, également de kersanton. Celui-ci est parfaitement représentatif du style et des habitudes de l'atelier Prigent, et, par ses trois personnages,  de leur sensibilité aux apports de la Renaissance.

.

1. La Vierge de Pitié de 1738.

.

Sa composition, la position en diagonale du Christ, celle de ses bras, la façon dont la Vierge soutient la tête de son Fils, le voile ou la guimpe de la Mère sont assez proche de la Vierge de Pitié du côté ouest de l'arc de triomphe, et l'artiste du XVIIIe siècle s'en est sans doute inspiré, sans toutefois reproduire les fameuses trois larmes qui restent ainsi une sorte de signature des Prigent.  Le kersanton est d'un beau faciès, à grain fin et lisse. Le visage est idéalisé, dégagé de cette mise en scène de la douleur, et du sang versé par le Rédempteur. De même, les plaies des mains et des pieds ne sont pas représentées. 

Mais les auteurs officiels et patentés (Le Seac'h en particulier) n'ayant pas étudié les pietà de l'arc triomphal, et mon attribution de la Vierge de Pitié ouest aux Prigent restant de l'ordre de l'hypothèse, cette comparaison entre la sculpture du XVIe siècle et celle du XVIIIe, reflet des spiritualités contemporaines, n'est développé ici que sur la pointe des pieds...

.

 

 

.

 

 

 

 

 

La Vierge de Pitié (1738) et le dais (Prigent, 1555) du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La Vierge de Pitié (1738) et le dais (Prigent, 1555) du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

En comparaison, la Vierge de Pitié de l'arc triomphal :

.

Vierge de Pitié (kersanton, XVIe siècle ?) du cotè ouest de la porte ouest de l'enclos. Photo lavieb-aile.

 

.

 

La Vierge de Pitié (1738) et le dais (Prigent, 1555) du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La Vierge de Pitié (1738) et le dais (Prigent, 1555) du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La Vierge de Pitié (1738) et le dais (Prigent, 1555) du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La Vierge de Pitié (1738) et le dais (Prigent, 1555) du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La Vierge de Pitié (1738) et le dais (Prigent, 1555) du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

La Vierge de Pitié (1738) et le dais (Prigent, 1555) du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

LE DAIS (Kersantite, Bastien Prigent, 1555).

.

Le tambour à niches de ce dais est orné de trois bustes dont les regards convergent vers la Vierge. 

Au centre, un buste masculin, barbu, coiffé d'un bonnet à plume, et vêtu d'une cape, a la tête légèrement inclinée vers sa gauche.

.

À sa droite, une femme dont l'élégance est extraordinaire, avec sa coiffe laissant s'échapper quelques mèches, ses pommettes saillantes et son petit menton, le ruban qui entoure son cou, et sa robe à décolleté carré.

À sa gauche, une autre femme est plus jeune, c'est peut-être la fille du couple. Sa tenue est plus simple, mais sa coiffe est néanmoins recherchée, formant sur le côté des volutes.

.

On notera aussi les contreforts sculptés de losanges fleuris, les rosaces des écoinçons, mais surtout, au dessus et au dessous, les rubans noués entre eux au centre par un anneau, et que crachent, à droite et à gauche, des mascarons. C'est un véritable plaisir de retrouver ici toutes ces façons de faire, répétées d'œuvre en œuvre, des Prigent, que ce soit sur les dais des apôtres de leurs porches, sur les dais de bénitier de La Roche-Maurice, Landivisiau et de Saint-Houardon à Landerneau, voire sur l'enfeu de La Martyre.

L'homme au bonnet à plume est constant sur le tambour des dais des bénitiers.

.

.

 

 

.

 

 

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

Le dais (Prigent, 1555) du contrefort nord-ouest du calvaire de Pleyben. Photographie lavieb-aile 2022.

.

.

SOURCES ET LIENS.

.

— ABGRALL (Jean-Marie), 1904, L'Architecture bretonne, Quimper, de Kerangal éditeur

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/f20eb990fd763d232327db92aeeb6869.pdf

ABGRALL (Jean-Marie),  et Le Coz Y., 1908 “Pleyben : église, ossuaire, calvaire,” A. de Kerangal, Quimper, 31 pages

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/a0a5651f868070445ed8e54fb7eecff8.pdf

CASTEL (Yves-Pascal), Les pietà du Finistère

http://patrimoine.du-finistere.org/art2/ypc_pieta.html

CASTEL (Yves-Pascal), 1980, Atlas des croix et calvaires du Finistère 

https://societe-archeologique.du-finistere.org/croix/pleyben.html

1477. Pleyben,enclos no 2, grand calvaire, g. k. 7 m. 1555, 1742. Par l’atelier des frères Henry et Bastien Prigent, auteurs du calvaire de Plougonven (1550) et par Ozanne (1650). Grand massif architecturé, arcades, avec contreforts: IA.I. LE BORGNE 1738/H.I.B.LE. MOVLIN. F. 1739/H.G. POS 1740. H.M./H.H. BAVT. R. 1742. Massif postérieur aux groupes qui, la plupart, datent de 1550, selon l’inscription de la statue de saint Germain au porche de l’église: EN L’HONNEUR DE DIEV ET (NOTRE) DAE ET MONSIEUR S GERMAIN CESTE CROIX FVST COMECE 1555. Les groupes se suivent sur la frise basse, de gauche à droite, de manière chronologique: Annonciation, Visitation, Nativité, Adoration des Mages, Fuite en Egypte, Jésus au milieu des Docteurs, Entrée à Jérusalem: OSANNA FILII DAVID. Cène: FAIST A BREST PAR M I V OZANNE ARCHETECTE. Lavement des pieds: TV MIHI LAVAS PEDES 1650, Marché de Juda, Agonie, Arrestation, Jésus emmené, Jugement de Pilate, Christ aux outrages, Repentir de Pierre, Flagellation, Couronnement d’épines. La séquence est interrompue par une Vierge de Pitié. La série des groupes supérieurs commence à l’opposé de l’Annonciation et va dans le sens inverse, de droite à gauche: Pilate se lave les mains, Jésus conduit au supplice, Portement de croix, Soldats au calvaire, Crucifixion, Mise au tombeau, Descente aux enfers et Résurrection. Sur les contreforts, se mariant avec la scène des trois croix, cavalier et personnage au phylactère: TOLLE TOLLE CRVCIFIGE EVM. Les larrons portent leurs noms GISMAS et DISMAS, le premier en caractères gothiques, le second en capitales romaines, différence que l’on constate dans les inscriptions de Plougonven; leurs âmes sont emportées par un ange et par un démon. Fût central orné d’écots. Croisillon, culots feuillagés, statues: Vierge, Jean. Croix, branches rondes, écot, fleurons-boules, crucifix, anges aux calices. Un ange au sommet prend l’âme de Jésus, au revers, Christ ressuscité. [YPC 1980]
 

— CASTEL (Yves-Pascal), 2001, Les Pietà du Finistère.( Revue bilingue breton-français  Minihy-Levenez n°69 de juillet-août 2001)

http://patrimoine.du-finistere.org/art2/ypc_pieta.html

 

COUFFON (René), LE BARS (Alfred), 1988, Notice de Pleyben, Diocèse de Quimper et de Léon, nouveau répertoire des églises et chapelles, Quimper, Association diocésaine, 1988, 551 p. 

https://www.diocese-quimper.fr/wp-content/uploads/2021/01/PLEYBEN.pdf

 

—— COUFFON R., 1961, "L'évolution de la statuaire en kersanton" Mémoires de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord, Saint-Brieuc t. LXXXIX, 1961 p. 1-45. 

 

— DEBIDOUR (Victor-Henri), 1953,  La sculpture bretonne, étude d'iconographie religieuse populaire, Rennes, Plihon, pages 118-130

— DEBIDOUR (Victor-Henri), Croix et calvaires de Bretagne, photos de Jos Le Doaré

http://bibliotheque.idbe-bzh.org/data/cle_149/Croix_et_Calvaires_de_Bretagne__.pdf

— DEBIDOUR (Victor-Henri), La Vierge en Bretagne, photos de Jos Le Doaré

http://bibliotheque.idbe-bzh.org/data/cle_146/La_Vierge_en_Bretagne__.pdf

— LECLERC (Guy), 2007, Pleyben, son enclos et ses chapelles, éditions Jean-Paul Guisserot, 31 pages pages 18 et 19.

https://books.google.fr/books?id=hWctwxQfyhgC&pg=PA18&lpg=PA18&dq=sibylles+pleyben&source=bl&ots=kzc-VMkVBx&sig=29B6LVXN1nHu2s5hEpHEt3en1vA&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiI596WxpfVAhXH2xoKHQ5WDd4Q6AEIQjAF#v=onepage&q=sibylles%20pleyben&f=false

http://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/pdf/pdf-Couffon/PLEYBEN.pdf

LE SEAC'H (Emmanuelle), 2014, Sculpteurs sur pierre de Basse-Bretagne. Les ateliers  du XVe au XVIIe siècle, PUR éditions, page 193.

— MONUMENTUM

http://monumentshistoriques.free.fr/calvaires/pleyben/pleyben.html

— Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Enclos_paroissial_de_Pleyben

.

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Sculptures Prigent Renaissance. Vierge de Pitié Calvaires Kersanton
5 novembre 2022 6 05 /11 /novembre /2022 10:24

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt.

.

Voir sur Saint-Jean-du-Doigt :

 

.

— Sur les fonts baptismaux de l'atelier :

 .

Sur les autres fonts baptismaux :

 

 

 

.

Les fonts baptismaux, définition générale.

Fonts baptismaux : cuve qui sert à recevoir l'eau du baptême.

Les fonts baptismaux furent d'abord des cuves larges et profondes, enfoncées dans le sol pour le baptême par immersion. Vers le XIe s., l'usage de baptiser les enfants par infusion prévalut ; ils furent alors placés sur des supports de formes variées. La bénédiction des fonts au cours de la veillée pascale est plus exactement une bénédiction de l'eau baptismale.

Les actes de baptême devinrent obligatoire par l'ordonnance de Villers-Cotterêts de 1539 qui institua l'état-civil religieux : les actes signés par les parents, parrain et marraine permirent le recensement de la population.

Les fonts étaient placés à l'ouest, et souvent, comme ici, dans la première chapelle.

.

Description .

.

Dans la chapelle sud-ouest de l'église, ces fonts baptismaux à double cuve octogonale en granite  se remarquent par les  mascarons de ses faces.

La cuve principale (celle qui conserve toute l'année l'eau bénite dans un récipient en plomb, absent) est ornée d'une frise sur sa marge supérieure alternant des masques, aux angles des pans, et des rinceaux ou d'autres masques.

La "piscine" ou cuve dans laquelle est versée l'eau servant à baptiser l'enfant, centrée sur un trou de vidange, est seulement entourée d'une moulure.

Mais les deux cuves sont entourées, en partie basse inclinée vers les colonnes prismatiques qui les supportent, d'une série de masques grimaçants. Pour les voir, il faut se baisser mais cet effort est récompensé par un spectacle saisissant. Faut-il voir là une opposition entre  le monde des enfers, ou des limbes, et le monde supérieur des baptisés, rachetés du péché ? La réalité est plus complexe puisque la frise supérieure n'est pas dépourvue de personnages hideux et difformes.

 

"Les fonts baptismaux (début du XVIème siècle) se composent de deux cuves octogonales en granite. Sur le front de la plus grande court une frise de grappes de raisin, de feuillages, de personnages : d'un côté des masques grimaçants représentant le péché ; à l'opposé un évêque et deux anges tenant un plateau sur lequel repose la tête de Saint-Jean." (Infobretagne)

E. Le Seac'h donne le chiffre de 28 masques au total  dont 20 sur la piscine.

.

 

.

Une série de huit fonts à mascarons de la région de Morlaix au XVIe siècle.

.

Ces fonts de Saint-Jean-du-Doigt appartiennent, par leurs mascarons et leur décor végétal, à un groupe stylistique (ou plutôt thématique), avec sept autres fonts, tous de la région de Morlaix, groupe étudié par Emmanuelle Le Seach, (autrice d'une thèse sur la sculpture sur pierre  en Basse-Bretagne), dans un article de 2004.

Elle a  choisi comme prototype de cette série ceux de Plougasnou où  les motifs floraux sont omniprésents.  

Les huit fonts diffèrent par le nombre des masques : ceux de   Plougasnou  ont 11 masques dont 5 sur la piscine et 6 sur le bras de vidange, ceux de Saint-Jean-du-Doigt 28 masques dont 20 sur la piscine, ceux de Plourin-Lès-Morlaix, de  Plouezoc'h , de Plouégat-Guérand et de Plougonven 7, ceux de  Guimaëc 3 et ceux de Morlaix-Ploujean un seul.

Ceux de Plougasnou portaient selon Abgrall une inscription A MA VIE. A MA VIE. J. ALBI FECIT ISTVM, mais le nom J. Albus, transcription possible d'un Jean Le Guen, qui peut indiquer le nom du sculpteur avec la formule x... fecit, "m'a fait", pourrait aussi être le patronyme du commanditaire ou fabricien (mais on aurait alors la précision F. ou FAB). 

.

Datation.

 

Les 8 fonts de la série sont datés par estimation de la fin du XVe ou début du XVIe : "la forme et le modelé des visages sont traités de manière simple et schématique qui se rapprochent d'une technique de sculpture de l'époque romane caractérisée par son dépouillement, des traits justes et économes dans la ligne pour un rendu précis et sans fioritures. On est malgré tout bien ici en présence de sculptures médiévales comme on en rencontre énormément dans le Finistère servant d'ornementations décoratives dans les chœurs, l'appareillage des murs, sur les consoles à l'intérieur des églises et des chapelles mais aussi à l'extérieur, sur les crossettes, les gargouilles, les fleurons à personnages, les acrotères..." (Le Seac'h)

.

Six sculpteurs différents.

Pour E. Le Seac'h, les six sculpteurs ont un style différents, même si celui de Saint-Jean-du-Doigt est le plus doué, suivi de celui de Plourin-lès-Morlaix pour sa maîtrise des chapeaux, alors que ceux de Plouégat-Guérand et Plouezoc'h, les deux "naïfs" viennent en queue de peloton et si celui de Plougasnou, "l'oriental" à cause des yeux de ses masques, se place au milieu.

.

 

VUE GÉNÉRALE.

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

LA CUVE PRINCIPALE : LA FRISE HAUTE ET SES SEPT MASQUES.

.

Nous y trouverons 6 masques occupant les angles de l'octogone (sauf ceux de la réunion avec la piscine), et un septième masque, à l'envers, occupant un pan.

.

1°) Vers l'est, une séquence religieuse associant une tête d'évêque (mitrée), puis deux anges présentant une tête barbue (celle de saint Jean, patron de l'église ?).

.

La tête de l'évêque et celle de Jean occupent deux des angles de l'octogone.

.

1. Tête mitrée (angle).

.

Ce motif est également présent à Plougasnou.

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

2. Ange volant et présentant la tête de saint Jean (pan).

5. Tête barbue (saint Jean-Baptiste décapitée sur ordre d'Hérode)

4. Ange volant et présentant la tête de saint Jean (pan).

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

2°) En tournant dans le sens anti-horaire, le pan suivant est occupé par la jonction avec la piscine, puis les trois pans portent des rinceaux de vigne crachés par les masques occupant les angles.

Certes la vigne et ses grappes de raisins évoquent l'eucharistie, mais les visages au rictus grimaçant n'ont rien de très catholiques. À la différence des autres fonts de cette série, ils n'évoquent pas des personnages de la société paroissiale contemporaine.

.

5. rinceau de vigne avec grappe (pan).

6. Masque crachant (angle).

 

 

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

7. rinceau de vigne avec grappe (pan).

8. Masque crachant les rinceaux adjacents (angle).

9. Rinceau de vigne avec grappe (pan)

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

3°) En tournant encore, le pan suivant, encadré par des masques occupant les angles et toujours grimaçant, est sculpté d'une tête aux grandes oreilles, figuré à l'envers.

.

10. masque masculin aux traits grossiers, bouche ouverte (angle).

11. Masque aux grandes oreilles, placé à l'envers (pan).

 

 

 

 

 

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

 

 

12. masque masculin coiffé d'un bonnet, ou aux cheveux taillés au bol, crachant un rinceau qui part sur sa gauche (angle).

13. rinceau de vigne avec grappe (pan).

.

 

 

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

LES 20 MASQUES INFÉRIEURS DE LA PISCINE ET DE LA CUVE PRINCIPALE .

.

Les 8 masques de la cuve secondaire.

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

.

Les  12 masques de la cuve principale.

.

En partant, dans le sens anti-horaire, du point de contact avec la cuve secondaire.

.

0. Une feuille.

1. Un motif indistinct (angle).

2. Une forme allongée indéterminée (pan).Animal tenant un os ou un rouleau?

3. Un masque léonin (angle).

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

4. Un masque bouche ouverte (pan).

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

 

5. Un masque de travers (angle).

.

 

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

 

6. Un masque de femme coiffée de nattes (pan).

.

 

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

7. Un masque bouche ouverte (angle).

.

 

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

8. Un masque féminin placé tête en bas (pan).

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

Voici la photo en position inversée.

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

9. Un masque coiffé d'un bonnet à rabat, tourné vers sa gauche  (angle).

10. Un masque jumeau, coiffé d'un bonnet à "plume", tourné vers sa droite (pan)

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

.

 

11. Un masque d'un homme coiffé d'un chaperon (angle)

.

 

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

12. Un masque d'une femme portant des nattes (pan)

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

 

.

.

.

13. Un masque d'un homme coiffé d'un chapeau rond (angle).

14. Un masque d'un homme grimaçant (pan).

15. Un masque d'un homme grimaçant (angle). Photo manquante.

.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

Les fonts baptismaux (granite, vers 1500) de l'église de Saint-Jean-du-Doigt. Photographie lavieb-aile octobre 2022.

.

.

SOURCES ET LIENS.

.

 

 

 

— COUFFON (René), LE BARS (Alfred), 1988, Notice sur Saint-Jean-du-Doigt, Nouveau répertoire des églises du diocèse de Quimper et Léon.

https://bibliotheque.diocese-quimper.fr/files/original/cbdd68212c48e4b0967ee9e4c8dcd422.pdf

"- Fonts baptismaux en granit de la fin du XVe siècle ou du début du XVIe siècle ; cuve baptismale à deux anneaux, en plomb (C.)."

 

— INFOBRETAGNE

http://www.infobretagne.com/saintjeandudoigt-eglise.htm

 

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 2004, "Un art original : les fonts baptismaux sculptés du Trégor finistérien autour de 1500",  Bulletin de la Société archéologique du Finistère pages 109-118.

Résumé :
"Les églises du Trégor fïnistérien possèdent six fonts baptismaux sculptés. Ils présentent une constante dans le décor, unique dans le Finistère : soixante-trois masques, sculptés vers 1500 attendent le visiteur. Même si les fonts baptismaux ne sont pas signés - comme c'est le cas de la majeure partie de la statuaire de l'époque - il ressort de l'étude que six mains différentes peuvent être distinguées, les styles variant du naïf au méditatif, de l'orientaliste au chapelier, jusqu'à la maîtrise parfaite. Ils permettent de découvrir un art original sur du mobilier caché dans l'obscurité des églises.
Sur la cuve baptismale de l'église de Plougasnou, est inscrite le nom du maître de l'œuvre "J : albi fecit istu(m)" et la devise des Montfort "A ma vie".  L’hermine de Bretagne, le lys de France, et une autre feuille, avoisinent ce texte. Serait-ce un don de la reine ou un hommage des habitants de Plougasnou à leur souveraine?"

— MONUMENTUM

https://monumentum.fr/eglise-saint-jean-baptiste-pa00090419.html

— POP.culture.gouv

https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/palissy/PM29001014

— WIKIPEDIA

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:017_Saint-Jean-du-Doigt_Fonts_baptismaux.JPG

 

.

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Fonts baptismaux. Sculptures

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Terrraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Terrraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche